/world/america
Navigation

Trafic de drogue: les États-Unis arrêtent un ancien ministre mexicain

Trafic de drogue: les États-Unis arrêtent un ancien ministre mexicain
AFP

Coup d'oeil sur cet article

New York | L’ancien ministre mexicain de la Défense Salvador Cienfuegos (2012-2018) a été inculpé aux États-Unis de trafic de drogue et de blanchiment d’argent, selon un document communiqué par le procureur fédéral de Brooklyn, et devait être présenté vendredi à un juge à Los Angeles. 

Il est accusé d’association de malfaiteurs en vue de produire, importer aux États-Unis et distribuer de l’héroïne, de la cocaïne et de la méthamphétamine, ainsi que de blanchiment d’argent, sur une période allant de décembre 2015 à février 2017, alors qu’il était ministre.

M. Cienfuegos, âgé de 72 ans, a été interpellé jeudi soir et devait être présenté, vers 20h GMT, à un juge fédéral de Los Angeles qui devait lui signifier son inculpation.

Selon le réquisitoire de maintien en détention du procureur fédéral de Brooklyn, Seth DuCharme, chargé de l’enquête, Salvador Cienfuegos Zepeda, de son nom complet, a «permis au cartel H-2 [...] d’opérer en toute impunité au Mexique».

Le cartel H-2 est présent dans les États mexicains du Sinaloa et de Nayarit. Le procureur DuCharme estime que ce cartel est «extrêmement violent».

Le procureur dit être en possession de milliers de SMS montrant qu’en échange de pots-de-vin, l’ancien ministre s’est assuré qu’aucune opération militaire ne soit menée contre le cartel.

Selon les mêmes éléments, Salvador Cienfuegos a permis à H-2 d’étendre le territoire de ses activités, a présenté des membres du cartel à d’autres officiels corrompus et a communiqué à l’organisation des informations sur une enquête des autorités américaines.

Ces dernières informations auraient entraîné la mort d’un membre du cartel, assassiné, car il était soupçonné d’être un informateur au service des Américains.

Le document de l’inculpation, versé au dossier en août 2019, était resté confidentiel jusqu’ici.