/sports
Navigation

Bien préparer l’achat de sa motoneige

Bien préparer l’achat de sa motoneige
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L’achat d’une motoneige représente un bon investissement. Pour ne pas se tromper, il y a des règles de base à respecter. 

Pour obtenir de bons conseils sur le sujet, nous en avons discuté avec le directeur général de Lapointe Sports de Joliette, monsieur Martin Gagnon.

«Il y a deux critères très importants à respecter lorsque l’on veut se procurer une motoneige d’expliquer l’expert. En premier lieu, le futur acheteur doit déterminer quelle sera l’utilisation qu’il entend faire avec son véhicule. 

 Veut-il faire du travail, du sentier, du hors piste ou de la montagne. Cela va déterminer dans quel segment de motoneige il doit choisir. L’autre élément important, c ‘est le budget disponible pour le consommateur. Avec les produits Ski-Doo, nous avons une gamme complète dans les différents segments et des modèles dans chacun, avec des prix qui sont aussi différents. Nul doute que nous pouvons accommoder un acheteur éventuel, en tenant compte de ses choix et de son budget.»

À partir de ces deux éléments, nous avons demandé à l’expert de nous décrire ce qu’il pouvait offrir dans la gamme des produits Ski-Doo, qu’il vend depuis plusieurs années.

«Si on pense au segment utilitaire, nul doute que le créneau Skandic sera le meilleur choix. C’est une véritable machine de travail que nous offrons en différentes versions. Elle est équipée d’une transmission à deux positions, qui permet de travailler à basse vitesse ou encore rouler à plus grande vitesse en utilisant la position H. Il y a une gamme complète d’accessoires que l’on peut ajouter à la motoneige que se soit des pare-chocs renforcis, des coffres, un traîneau , un support à scie mécanique et plus. Cela permet à l’acheteur de pouvoir personnaliser sa motoneige, selon ses besoins précis.»

Dans la gamme des utilitaires, le Skandic de Ski-Doo domine en offrant performances et équipements pour les amateurs qui veulent une motoneige utilitaire.
Photo courtoisie
Dans la gamme des utilitaires, le Skandic de Ski-Doo domine en offrant performances et équipements pour les amateurs qui veulent une motoneige utilitaire.

Il y a trois modèles dans ce segment dont la nouvelle version Scandik Sport. Les moteurs disponibles sont le 600 EFI, le dernier né des moteurs BRP, le 600ACE, le 600R E-TEC et le 900 ACE. Le prix de départ est de 11 994$.

MONTAGNE ET SENTIERS

Quand il est question du segment montagne chez Ski-Doo, le nom qui nous vient immédiatement en tête c’est Summit.

«La gamme Summit a de quoi combler tous les désirs des amateurs. Nous avons des modèles exclusifs au printemps, la gamme X. Nous avons le Summit X, le modèle SP qui est un régulier de saison et le Free Ride. Ce dernier répond aux besoins des fanatiques avec sa suspension au gaz, adaptée aux gens qui veulent aller plus loin. Pour les débutants qui voudraient découvrir le segment montagne, je crois que le Summit SP avec le moteur 600 R, représente le choix idéal. Il est facile à manoeuvrer dans la poudreuse, permettant aux gens de se familiariser avec ce type de pratique de la motoneige, avant de monter dans l’échelle des modèles.» Les talons des chenilles de ces modèles sont de 2 1⁄2 pouces. Pour le prix, on parle ici d’un montant de départ de 14 044$.

Si vous êtes à la recherche d’une motoneige de sentiers, encore là, il y a des solutions intéressantes.

«Pour les gens qui font de la motoneige de longue randonnée, nul doute que le Grand Touring demeure une valeur sûre. Autant seul ou à deux, cette motoneige offrira le maximum de confort et d’équipements, ce qui fera la joie de son propriétaire. C’est un modèle phare dans la gamme Ski Doo.» Le prix de détail est à partir de 13 344$.

LES HYBRIDES

Les motoneiges hybrides, avec leur capacité de rouler en sentier et hors sentier, ont la faveur de plusieurs amateurs de motoneige.

«Bien des amateurs sont à la recherche de ce type de motoneiges. Dans notre gamme, nous avons deux familles différentes, d’expliquer monsieur Gagnon. Il y a tout d’abord la famille des Renegade, avec le modèle Sport qui offrent la motorisation 600ACE et 600 EFI, le modèle Adrénaline avec le choix de moteur entre le 600 R E-TEC, le 850, le 900 ACE et le 900 ACE Turbo. Enfin, il y a le Enduro qui vient avec la possibilité des moteurs 600R E-TEC, le 850 E-TEC, le 900 ACE ou le 900 Ace Turbo. Dans les trois cas, ces motoneiges vont performer à raison de 30% en hors piste et 70% en sentier. L’amateur peut se permettre de faire des sorties de sentiers modérées disons. » Dans ce cas, le prix de détail de départ sera de 11 194$.

Bien préparer l’achat de sa motoneige
Photo courtoisie

Toujours dans cette catégorie, il y a la deuxième famille de produits disponibles, celle des Backcountry.

«Il s’agit d’un modèle hybride que l’on peut pousser un peu plus loin. Je le classerais entre le Renegade et le Summit. On peut dire que ce modèle performera très bien 60% en hors piste et 40% dans le sentier. Dans ce cas, on peut parler d’un prix de départ de 11 494.00$.»

S’AMUSER EN SÉCURITÉ

En cette période très spéciale que nous vivons, monsieur Gagnon rappelle que la motoneige représente un bon moyen de s’amuser en respectant les normes.

«En cette période où nous parlons souvent de distanciation sociale, la motoneige est un bon moyen de respecter les consignes tout en s’amusant. Les amateurs peuvent personnaliser leur motoneige, ajouter des accessoires de la série LINQ de BRP. De plus, avec l’arrivée du châssis REV GEN 4, les gens peuvent vraiment s’amuser avec leur motoneige. La facilité de conduite et le confort, font toute la différence par rapport aux motoneiges d’avant. Très souvent, nous nous demandons où les ingénieurs vont s’arrêter mais à chaque fois, ils nous arrivent avec quelque chose de nouveau. Tout est là pour s’amuser en sécurité.»

Avant de nous quitter, le spécialiste a rappelé que les gens doivent faire leur choix rapidement pour l’hiver qui s’en vient parce que les motoneiges s’envolent rapidement.

En collaboration avec