/news/education
Navigation

Durham : Un code vestimentaire plus inclusif pour des élèves de l’école catholique

Coup d'oeil sur cet article

Des élèves de l’école catholique de Durham, dans la région de Toronto, réclament un code vestimentaire plus inclusif pour la communauté noire de son établissement, en autorisant notamment l’utilisation d’accessoires pour cheveux perçus comme un symbole de leurs cultures. 

• À lire aussi: Des garçons de Sherbrooke portent la jupe pour faire changer les mentalités

Le comité étudiant du Durham Catholic District School a demandé l’autorisation d’inclure dans le code vestimentaire le port de divers accessoires, plus particulièrement des bonnets, des foulards en soie et des durags.

« C’est quelque chose que nous voulions vraiment permettre aux élèves de présenter au conseil scolaire afin qu’ils se sentent vraiment à l’aise et que leurs cultures soient acceptées au sein de la communauté scolaire », a déclaré à « Global News » Annika Dela Torre, membre du conseil étudiant de l’école.

Alors que l’administration de l’école catholique a accepté d’examiner la demande, ses membres ont exprimé certaines réserves :

« Les parents choisissent d’envoyer les élèves dans une école catholique parfois à cause du port de l’uniforme. Ils aiment cette solidarité que l’uniforme peut présenter et promouvoir », a confié la surintendante de l’école, Susie Lee-Fernandes, à « Global News ».

Pour les experts en antiracisme, les accessoires culturels devraient être normalisés dans les établissements scolaires, comme le sont les élastiques à cheveux.

« Il y a un problème avec le système. Ils [les élèves] ont identifié qu’il y avait quelque chose qui ne va pas et disent : “Hé, ce n’est pas bon pour nous ou pour les futurs étudiants” », a expliqué Janelle Brady, éducatrice en antiracisme, en entrevue à « Global News ».

La décision concernant la modification du code vestimentaire est attendue au début de l’année prochaine.