/opinion/faitesladifference
Navigation

Est-ce dangereux de laisser les Autochtones s’instruire?

Coup d'oeil sur cet article

Dans la foulée du mouvement #JusticePourJoyce, Samian a devancé la sortie de son clip Génocide prévue pour 2021. Dans sa dénonciation, il dit : « Nos dirigeants veulent des indiens inscrits car ils ont peur des indiens instruits ». Dans ce grand cri du cœur, l’étudiante métisse que je suis a entendu son appel aux armes. 

Cet automne, on compte dix étudiants autochtones au cégep régional de Lanaudière à Joliette. J’en fais partie. Avec un peu de chance, un d’entre nous ira à l’université et un autre ressortira du cégep avec un diplôme. « L’inégalité d’accès et de réussite scolaires entre les Autochtones et les Allochtones, clairement présente tout au long du cursus scolaire, est particulièrement marquée aux études collégiales et universitaires (Statistique Canada, 2013). » Encore en 2020, les étudiants autochtones sont sous-représentés et sous-accompagnés lorsqu’ils finissent par accéder aux études postsecondaires. C’est à croire que c’est dangereux de laisser un autochtone s’instruire.

Courage et détermination

Trop peu nombreux, il est de notre devoir, étudiantes et étudiants autochtones, de se retrousser les manches, de s’entraider et surtout de persévérer.

Marie-Pier Beaunoyer.
Photo Courtoisie
Marie-Pier Beaunoyer.

 C’est avec ce que nous apprenons que nous pourrons nous faire valoir en tant que peuple, que nous pourrons transmettre notre Histoire et notre culture. Ils ont peur de notre courage et notre détermination, mais servons-nous en pour faire un monde meilleur. On ne peut réécrire l’Histoire, mais on peut inventer la suite. À nous de faire l’Art, la musique, la littérature ou encore la poésie pour nos générations futures.

Marie-Pier Beaunoyer

Métisse de la communauté Atikamekw de Manawan

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?