/news/society
Navigation

JuridiQC, une plateforme pour rendre le droit accessible

Coup d'oeil sur cet article

Rendre accessible l'information juridique: voici l'objectif principal de la nouvelle plateforme gouvernementale JuridiQC.

Celle-ci a donc comme but d’aider les citoyens à s’informer et de profiter d'une forme d'accompagnement en matière de droit.

«L'idée, c'est vraiment de rendre ça simple et facile pour le citoyen», indique le ministre québécois de la Justice, Simon Jolin-Barrette.

Ainsi, le déploiement se fera sur quatre ans, mais le premier sujet qu'on retrouve touche des milliers de Québécois chaque année: séparation et divorce.

«Il faut comprendre que la séparation et le divorce, aujourd'hui, un citoyen sur trois à l'heure actuelle se représente seul dans des situations de séparation ou de divorce», raconte Gilles Lajoie de la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ).

Pour deux avocates spécialisées en droit de la famille, l'outil tombe à point.

«On le sait, avec la pandémie, il y a plusieurs questions qui se posent pour les séparations, pour la garde des enfants», note Me Amélie Dufour.

«Nos interventions ont été nécessaires, en fait, j'oserais dire plus que dans la dernière année», ajoute Me Suzy Guylaine Gagnon.

Depuis le début de la pandémie, le téléphone sonne beaucoup au cabinet.

«Honnêtement, c'était très anxiogène et ça l'est encore beaucoup pour les différents intervenants de la justice», explique Me Gagnon.

Le site sera aussi un outil complémentaire pour les professionnels.

«Je pense que c'est une bonne façon pour que les citoyens puissent se retrouver facilement, mais aussi qu'ils puissent être certains que les informations qu'ils vont retrouver sur ce site-là sont véridiques et qu'ils peuvent s'y fier», mentionne Me Dufour.

Pour mettre en place JuridiQC, le gouvernement a investi 17,2 M$ dans le projet, et pour le faire connaître, il lance une première campagne publicitaire.

«Je pense que c'est important de renseigner les gens et de faire en sorte que ce genre de situation là se passe le mieux possible pour la famille et particulièrement pour les enfants», évoque le ministre Jolin-Barrette.

Même si l'objectif de JuridiQC n'est pas d'encourager les gens à se représenter seuls, des conseils seront bientôt disponibles pour ceux qui désirent le faire. 

Par ailleurs, le nouveau volet qui fera son apparition concernera le droit des aînés.