/qubradio
Navigation

Trop de permis de restaurant accordés?

Hommes fourneaux 
Plateau Dany St-Pierre
Photos Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Trop de permis sont peut-être accordés aux restaurants montréalais, selon le chef Danny St Pierre.  

«Quand on se met au point de vue du client, c’est le fun, parce qu’il y a tout le temps de la nouveauté», résume l’animateur dans le plus récent épisode de son balado, L’addition, à QUB radio.

Cependant, tant que les permis d’alcool et de restauration resteront attachés à l’adresse, et donc au propriétaire de l’immeuble plutôt qu’au commerce et au restaurateur, ce dernier restera trop facile à remplacer.

«Je souhaite ardemment qu’on puisse au moins monnayer nos permis [...] pour qu’on puisse avoir une industrie qui vieillit, pour qu’on puisse avoir des restaurants qui ont de l’expérience, explique l’entrepreneur. Quand on va être capables d’avoir ça, je pense qu’on va avoir des conditions favorables pour être capables de bien payer nos gens et de donner une expérience qui a de l’allure à tout le monde.»

Écoutez l’épisode complet de L'addition avec Danny St Pierre.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions