/news/health
Navigation

Une grande disparité salariale pour les préposés aux bénéficiaires

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les tâches des préposés aux bénéficiaires sont semblables dans les différents milieux de la santé, une importante disparité salariale existe entre les employés travaillant en ressources intermédiaires (RI) et ceux en CHSLD.

Un rapport dévoilé dimanche par l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ) a comparé les fonctions des préposés aux bénéficiaires dans quatre lieux de soins de longue durée.

Ainsi, alors qu’un employé en ressources intermédiaires toucherait un salaire minimum de 14$/h, un préposé en CHSLD recevrait près de 26$/h.

«L’iniquité salariale est injuste, alors que les RI sont financées à 100% par le gouvernement. Ainsi, il doit prendre acte de ce rapport et enfin rétablir l’équité des conditions de travail cruciale pour la qualité des soins offerts aux Québécois», a affirmé dans un communiqué Johanne Pratte, directrice générale de l’ARIHQ.

Pour l’organisme, cette disparité salariale encourage également une concurrence contre-productive entre les deux milieux de santé et contribue à la pénurie de main-d’œuvre dans les ressources intermédiaires.

«Il est inadmissible que le réseau des RI ait été maintenu dans une situation de pénurie de main-d’œuvre depuis des années. [...] À travail égal, salaire égal», a conclu Johanne Pratte.

Des différences dans les exigences de formation et dans l’encadrement des équipes ont également été constatées dans ce rapport.