/entertainment/music
Navigation

«C’est pareil comme avant»

Les mesures sanitaires n’ont pas refroidi l’ambiance de Las Vegas

Elyzabeth Diaga
Photo courtoisie, Lari Lang Elyzabeth Diaga a donné le coup d’envoi de sa résidence d’un an à Las Vegas, il y a quelques jours.

Coup d'oeil sur cet article

Après des semaines d’attente et d’incertitude, Elyzabeth Diaga a finalement amorcé sa résidence d’un an au Mosaic on the Strip, à Las Vegas. Son premier constat ? Malgré les mesures sanitaires strictes, l’ambiance, elle, demeure la même.

« C’était parfait ! » s’exclame la chanteuse québécoise au bout du fil. 

Jointe par Le Journal quelques jours après avoir donné sa première série de concerts à Las Vegas, la chanteuse flotte vraisemblablement sur un nuage.

« Après sept mois sans pouvoir monter sur scène, j’étais tellement contente de pouvoir donner un show. Je n’en pouvais plus d’attendre [rires] ! Et les gens dans la salle, ça se voit qu’ils ont soif de divertissement. C’est évident que ça leur a manqué », explique Elyzabeth Diaga. 

Installée dans la ville du vice depuis plus d’un mois, la Québécoise attendait avec impatience le feu vert des autorités sanitaires locales afin d’amorcer les représentations de son Queen of Rock. Dans cet hommage aux femmes ayant marqué le genre, Elyzabeth Diaga revisite le répertoire des Heart, Pat Benatar, Alanis Morrissette, Tina Turner, Blondie et autres. 

La décision est ainsi tombée le 30 septembre dernier : dès le lendemain, les salles de spectacles pouvaient reprendre leurs activités. Elyzabeth Diaga a choisi de donner le coup d’envoi de sa résidence Queens of Rock le 8 octobre, tandis que d’autres établissements ont opté pour une réouverture à la fin du mois. Certains n’ont toujours pas annoncé leurs intentions. 

Masques et distanciation

L’entrée sur scène d’Elyzabeth Diaga était donc régie par de strictes mesures sanitaires. Des exemples ? Les spectateurs doivent désormais être munis d’un masque ou d’un couvre-visage pour entrer dans la salle, où leur température corporelle est vérifiée. Et bien que le Mosaic on the Strip ait une capacité de 600 places, un maximum de 250 invités a été imposé par les autorités locales. 

Quant à la chanteuse, elle évolue dans un périmètre bien défini afin de maintenir à tout moment une distance minimale de 25 pieds (près de huit mètres) entre elle et les spectateurs. 

« C’est très spécial, surtout la première fois. Mais on s’habitue très vite. Et quand les lumières s’éteignent et que la musique commence, on ne sent aucune différence dans l’ambiance. Les gens connectent avec moi, ils font des ovations debout... C’est pareil comme avant », remarque Elyzabeth Diaga. 

Offensive promotionnelle

Maintenant que la glace est brisée, l’équipe de la chanteuse démarrera dès aujourd’hui une campagne promotionnelle d’envergure. Alors que des cartons promotionnels sont déjà distribués dans les casinos locaux, des camions munis d’écrans géants défileront désormais sur la Strip en projetant des images de la Québécoise. Une flotte de taxis décorés aux couleurs de Queens of Rock entrera quant à elle en circulation au cours du week-end. 


Les dates d’ouverture des salles à Las Vegas

  • 28 octobre : Absinth, au Caesars Palace
  • 29 octobre : Piff the Magic Dragon, au Flamingo
  • 1er novembre : WOW – The Vegas Spectacular, au Rio Las Vegas
  • 2 novembre: Tenors of Rock, au Planet Hollywood
  • 10 novembre : The Righteous Brothers, au Harrah’s Casino and Hotel
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.