/sports/baseball
Navigation

Enfin l’année des Dodgers?

La formation de la Californie tentera de mettre fin à une disette de 32 ans

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP Acquis en février dernier, le voltigeur Mookie Betts est la bougie d’allumage des Dodgers, en plus d’exceller en défense.

Coup d'oeil sur cet article

Ce ne fut pas simple, mais les Dodgers de Los Angeles se sont qualifiés pour la Série mondiale pour la troisième fois en quatre ans dimanche. Ils seront en mission à compter de mardi, tout comme leurs rivaux de la Ligue américaine, les Rays de Tampa Bay. Une série qui devrait donner du baseball excitant.

Ce choc Dodgers-Rays n’est pas vraiment une surprise. Au début de la saison écourtée, les deux formations étaient parmi les favorites pour se retrouver en Série mondiale.

En saison régulière, elles ont répondu à l’appel en obtenant les deux meilleures fiches du baseball majeur. Elles ont été les deux seules à remporter plus de 40 victoires.

  • ÉCOUTEZ la chronique complète de Jean-François Baril à QUB radio:

En séries, les Dodgers ont bien failli se faire jouer un tour contre les Braves d’Atlanta après avoir éliminé les Padres de San Diego et les Brewers de Milwaukee.

Tirant de l’arrière 1-3 dans la série de championnat, ils ont effectué une remontée en remportant les trois derniers matchs pour obtenir leur laissez-passer en Série mondiale.

Dès le jour 1 de la saison 2020, tout a été mis en place pour qu’ils remportent les grands honneurs pour la première fois depuis 1988. On se souvient de leurs coups d’éclat avec l’acquisition de Mookie Betts et de David Price. Betts a été un acteur important contre les Braves alors qu’il a privé l’équipe d’Atlanta de deux circuits avec des jeux spectaculaires. Il a aussi eu son mot à dire avec son bâton.

Sur papier, les Dodgers ont une équipe très solide à toutes les positions. Ils n’ont pas beaucoup de faiblesses. On peut se demander comment ils peuvent rater leur coup cette année. 

La puissance des Rays

Par contre, il ne faut pas donner la Série mondiale aux Dodgers trop vite. Les Rays, qui en sont à leur deuxième participation à la grande finale, vendront chèrement leur peau.

Ils forment également une excellente équipe même s’ils ont la plus petite masse salariale du baseball. Chaque année, les dirigeants des Rays sont capables de réaliser des miracles à petits prix. Le cas de Randy Arozarena en est un bel exemple.

Au bâton, c’est tout ou rien pour les Rays. Ils ont cogné 25 longues balles en seulement 14 rencontres éliminatoires. Pas moins de 10 joueurs ont cogné au moins un circuit durant cette période.

Par contre, ils sont également les meneurs pour le nombre de retraits sur trois prises avec 150.

S’ils veulent venir à bout des Dodgers, ils devront trouver une façon de fabriquer des points d’une autre manière. On peut compter sur le génie du gérant Kevin Cash pour trouver des solutions.

Avec des spectateurs

À l’instar du reste de la saison 2020, la Série mondiale aura également une saveur particulière. Tout d’abord, elle sera jouée dans un lieu neutre, le Globe Field Park à Arlington, au Texas. Aucune des deux équipes n’aura l’avantage du terrain dans cette série. Ça sera assez spécial.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y aura des spectateurs. Un total de 10 500 personnes pourront assister aux matchs. Par contre, comme on l’a constaté pendant la série Dodgers-Braves, leur niveau sonore est loin d’être comparable à une foule de 50 000 spectateurs en délire.

Pour ceux qui auront le droit d’entrer dans le domicile des Rangers du Texas, ils seront privilégiés.

Ils devraient assister à un bon spectacle entre les deux meilleures équipes du baseball majeur.

 

5 éléments à surveiller chez les Dodgers  

Mookie Betts 

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP

Les Dodgers l’ont acquis dans le but de gagner la Série mondiale. Il doit maintenant prouver qu’ils avaient raison de lui donner un contrat de 12 ans et de 365 M$. 

Corey Seager

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP

Il a été un facteur déterminant dans la remontée des Dodgers en série de championnat de la Ligue nationale. Il devra poursuivre sur sa belle lancée. 

Cody Bellinger

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP

Le héros du 7e match contre les Braves a prouvé qu’il peut être l’homme des grandes occasions. Il devra répéter ses exploits contre les excellents lanceurs des Rays.

Walker Buehler

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP

Il aura beaucoup de pression sur les épaules si Clayton Kershaw échoue à nouveau. On verra s’il a les nerfs assez solides. 

Clayton Kershaw

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP

Est-ce qu’il va répondre présent cette année en Série mondiale ? C’est la question à 64 000 $.

Fiche en saison régulière 

43-17

Fiche en séries

9-3 

Champions de la Ligue nationale

5 éléments à surveiller chez les Rays  

Charlie Morton

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP

Il a toujours le don de briller dans les moments clés. Il pourrait être le catalyseur des Rays dans cette série.

Blake Snell

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP

L’as lanceur a fait le travail même s’il a bougonné un peu lors de sa dernière sortie. Si les Rays veulent gagner, il doit remporter au moins une victoire.

Randy Arozarena

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP

L’étoile des Rays en séries devra continuer de produire de toutes les façons possibles. Par contre, il sera attendu de pied ferme par les lanceurs des Dodgers, qui auront fait leurs devoirs sur lui.

Le duo Castillo-Fairbanks

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photos AFP

Ils forment le meilleur duo de releveurs des séries. Et de loin. S’ils continuent sur leur lancée, les Rays seront en voiture.

Manuel Margot

BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP---ATLANTA-BRAVES-V-LOS-ANGEL
Photo AFP

Une autre belle trouvaille des Rays. Il a produit autant de points (11) en séries qu’en saison régulière.

Fiche en saison régulière

40-20

Fiche en séries

9-5 

Champions de la Ligue américaine 

Bronfman discret    

Avec la présence des Rays de Tampa Bay en Série mondiale, Stephen Bronfman et son groupe d’investisseurs regarderont avec intérêt le choc Rays-Dodgers. Cependant, pas question de brasser le dossier de la garde partagée sur la place publique durant cette période.

« Lorsque les Rays se sont qualifiés, M. Bronfman a décidé de ne pas accorder d’entrevue aux médias pendant la Série mondiale », a mentionné le porte-parole du groupe d’investisseurs.

En donnant une ou plusieurs entrevues, Bronfman aurait pu attirer les projecteurs sur lui pendant que les Rays bataillent pour les grands honneurs. Cela aurait été un mauvais calcul de sa part. Il ne veut surtout pas placer dans l’embarras le propriétaire des champions de la Ligue américaine, Stu Sternberg.

Toutefois, sans la pandémie de COVID-19 qui frappe l’Amérique depuis plusieurs mois, on peut être assurés que Bronfman, Mitch Garber, Alain Bouchard, Stéphan Crétier et Eric Boyko auraient été aux premières loges d’un match de la Série mondiale en compagnie de Sternberg au Tropicana Field ou au Dodger Stadium.

Il ne faut pas oublier qu’une délégation composée de Bronfman, Gerber et Wiliam Jegher avait assisté au match-suicide des Rays contre les Athletics à Oakland, l’an dernier. Cette visite avait provoqué plusieurs réactions, notamment dans les médias de Tampa.