/news/currentevents
Navigation

L’inspecteur-chef Guy Lapointe quitte la SQ pour le BEI

Coup d'oeil sur cet article

L’inspecteur-chef Guy Lapointe, dont le visage a souvent été associé à la lutte au crime organisé, quitte à regret la Direction des communications de la Sûreté du Québec pour se joindre au Bureau des enquêtes indépendantes (BEI). 

La SQ a annoncé lundi que ses services étaient prêtés au BEI, et ce, dès la semaine prochaine.  

Selon le communiqué diffusé en fin de journée, le corps policier « répond à une demande reçue il y a quelques semaines de Me Pierre Goulet, directeur du BEI, qui souhaite profiter de l’expertise de l’inspecteur-chef Lapointe afin d’optimiser les communications du BEI ». 

Il était connu dans certains cercles que les heures de Guy Lapointe étaient comptées au sein de l’état-major de la SQ. 

L’effet Prud’homme

Ce dernier n’a jamais caché être un ami et fidèle allié du directeur général Martin Prud’homme, suspendu depuis 20 mois pour une enquête qui pourrait maintenant mener à son renvoi. 

Vendredi dernier, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, annonçait d’ailleurs qu’elle mandatait la Commission de la fonction publique pour étudier la possibilité de destituer M. Prud’homme.  

De plus, la relation amoureuse de l’inspecteur-chef Lapointe avec la chroniqueuse judiciaire du 98,5, Marie-Laurence Delainey, amorcée depuis quelques mois, faisait également tiquer en haut lieu. 

Menaces

Guy Lapointe aura été pendant une décennie le visage de la SQ, particulièrement ces dernières années lors des opérations contre les motards criminels. 

L’officier et son père, l’ancien défenseur étoile du Canadien Guy Lapointe senior, avaient d’ailleurs été la cible de menaces de mort en 2018 de sympathisants de gangs. 

L’inspecteur-chef Lapointe n’a pas voulu commenter les circonstances de son départ, se contentant de dire qu’on ne l’avait pas forcé à quitter son poste.

« Ce n’est jamais facile de quitter un emploi qu’on aime, surtout quand on le fait depuis 10 ans. Je veux toutefois remercier Pierre Goulet, du BEI, pour sa confiance. Le défi qu’il me propose est très intéressant. J’ai hâte de travailler avec son équipe », a-t-il mentionné. 

Selon nos informations, il sera remplacé par l’inspecteur-chef Patrice Cardinal. Depuis août, ce dernier agissait comme chef de cabinet de la directrice générale par intérim, Johanne Beausoleil.