/news/coronavirus
Navigation

«Il faut que le monde prenne ça au sérieux», dit Labeaume

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo Stevens LeBlanc Le maire de Québec, Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Inquiet de constater que la Capitale-Nationale a battu un nouveau record en nombre de contaminations à la COVID-19, Régis Labeaume a qualifié la situation actuelle de « sérieuse ».

• À lire aussi: Québec, capitale de la pandémie

« C’est sérieux. Il faut que le monde prenne ça au sérieux. Notre principal problème, il est là. Ça devient de plus en plus difficile », a-t-il convenu, lundi, en marge d’un point de presse.

Estimant « qu’une partie de la population ne comprend pas tout à fait les règles », le maire de Québec croit également que « le gouvernement devrait répéter les règles et tenter de les éclaircir ».

Selon les chiffres de dimanche, rendus publics lundi, la Capitale-Nationale comptait 272 nouveaux cas positifs à la COVID-19, soit près d’une fois et demie de plus que la région de Montréal, par exemple. 

Heure d’hiver 

D’autre part, M. Labeaume a affirmé que « quand l’heure va changer le 1er novembre et qu’il va faire noir à 17 h, ça va être dur. Ça va être difficile. Il va falloir qu’on soit patient et résilient. On sent que chaque jour, c’est de plus en plus difficile pour tout le monde ». 

Cela dit, le maire n’a pas voulu se prononcer quant à l’option de renoncer au passage à l’heure d’hiver, cette année.

Réactions

Interrogé quant au bilan de plus en plus lourd dans la Capitale-Nationale, Jean-François Gosselin, chef de Québec 21, a d’abord dit s’en remettre « entièrement » à la Santé publique.

« Les citoyens de Québec font leur possible, croit-il. Tout le monde aimerait être rendu ailleurs et tout le monde est conscient que c’est ensemble qu’on va être capable de s’en sortir. On se croise les doigts pour le 28 octobre. »

Le chef de l’opposition a cependant ajouté qu’il « ne sent pas de leadership depuis le début de la crise de la COVID de la part du maire », particulièrement sur l’enjeu de l’aide aux hôteliers qui en arrachent.

« Il faut qu’on sente qu’il [le maire] défend son monde et qu’il est là pour s’assurer que le maximum d’entre eux vont survivre », a-t-il avancé. 

Il a de nouveau demandé à l’administration municipale d’utiliser 5 millions $, sur son enveloppe de la Vision entrepreneuriale, pour venir directement en aide aux commerçants. 

De son côté, Jean Rousseau, chef de Démocratie Québec, a refusé de jeter le blâme sur le maire.

« Sur l’augmentation du nombre de cas, c’est un appel à une plus grande vigilance à respecter strictement les règles qui sont mises de l’avant, a-t-il insisté. Il faut être solidaire et qu’on donne espoir aux gens. Là-dessus, je ne critiquerai pas le maire. Mais on n’est pas sortis du bois. La zone rouge risque de durer après le mois d’octobre. »

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres