/sports/hockey
Navigation

Sept joueurs poussés vers la retraite?

Coup d'oeil sur cet article

Le contexte actuel dans la Ligue nationale de hockey (LNH), avec un plafond salarial devenu difficile à respecter pour de nombreuses équipes, pourrait forcer quelques vétérans à annoncer leur retraite sous peu. À 41 ans, l’attaquant Joe Thornton a réussi à s’entendre avec les Maple Leafs de Toronto pour un contrat d’un an à un salaire de 700 000 $, mais tous ne profiteront pas d’une telle opportunité. 

Zdeno Chara 

Martin Chevalier / JdeM

Le cas du défenseur Zdeno Chara compte parmi les plus intrigants. Âgé de 43 ans, Chara est joueur autonome sans compensation. S’il aimerait idéalement revenir avec les Bruins de Boston, le Slovaque n’écarte aucune option. Advenant qu’il doive accrocher ses patins, Chara aura disputé un impresionnant total de 1553 matchs en saison régulière, ayant par ailleurs remporté la coupe Stanley avec les Bruins en 2011, sous les ordres de l’entraîneur-chef Claude Julien.

Ryan Miller 

AFP

Le gardien Ryan Miller aura passé la majeure partie de sa carrière avec les Sabres de Buffalo, ayant d’ailleurs gagné le trophée Vézina en 2010. Substitut chez les Ducks d’Anaheim au cours des trois dernières saisons, il a plutôt bien fait, mais à 39 ans, le temps est peut-être venu pour lui d’annoncer sa retraite. Un retour avec les Ducks demeure probable, mais plusieurs jeunes gardiens de l’organisation, dont Anthony Stolarz, cognent à la porte derrière John Gibson.

Ron Hainsey 

Martin Chevalier / JdeM

Ancien choix de premier tour du Canadien de Montréal au repêchage de 2000, le défenseur Ron Hainsey a connu, somme toute, une longue carrière dans la LNH. On parle d’un total de 1132 matchs disputés en saison régulière et d’une coupe Stanley, soulevée en 2017 dans l’uniforme des Penguins de Pittsburgh. Hainsey, qui est âgé de 39 ans, avait joué seulement 32 rencontres avec le CH lorsqu’il a été réclamé au ballottage par les Blue Jackets de Columbus, en novembre 2005.

Ilya Kovalchuk 

AFP

À 37 ans, le Russe Ilya Kovalchuk semble bien peu populaire sur le marché des joueurs autonomes. Un retour avec le Canadien de Montréal est devenu improbable, maintenant que le directeur général Marc Bergevin a notamment ajouté Tyler Toffoli. Kovalchuk peut encore offrir de bons services à une équipe de la LNH, mais il demeure un pari risqué.

Jimmy Howard 

Photo AFP

L’étoile du gardien Jimmy Howard a bien pâli au cours des dernières années. Les Red Wings de Detroit ont ainsi mis fin officiellement à leur association avec l’Américain de 36 ans. Howard a toujours porté les couleurs des Wings depuis ses débuts dans la LNH en 2005. Ses gains en carrière frôlent les 42 millions $. Il pourrait choisir de se retirer en ayant porté l’uniforme d’une seule et unique équipe au cours de sa carrière, formation avec laquelle il n’a toutefois jamais soulevé la coupe Stanley.

Deryk Engelland 

AFP

À 38 ans, le vétéran Deryk Engelland est victime de la congestion chez les Golden Knights de Vegas. Difficile pour cette équipe de retenir ses services, surtout depuis l’ajout à la ligne bleue du convoité joueur autonome Alex Pietrangelo. Engelland avait 27 ans quand il a enfin disputé un premier match dans la LNH en 2009 avec les Penguins de Pittsburgh. Un bel exemple de persévérance et de leadership, qualités ayant été reconnues lorsqu’il a obtenu, en 2018, le trophée Mark Messier.

Craig Anderson 

Photo d'archives, Ben Pelosse

Le gardien Craig Anderson, 39 ans, n’a plus sa place comme gardien numéro 1 chez les Sénateurs d’Ottawa, qui ont fait l’acquisition de Matt Murray. Le désir d’Anderson de poursuivre sa carrière ne sera peut-être pas suffisant. Quelques clubs de la LNH aimeraient encore ajouter un gardien, mais il y aura beaucoup d’appelés pour peu d’élus.