/news/society
Navigation

Cinq églises vendues à Trois-Rivières, quatre à démolir

Coup d'oeil sur cet article

Les églises Saint-Jean-Brébeuf, Sainte-Marguerite, Notre-Dame-des-Sept-Allégresses, Jean-XXIII et Saint-Sacrement à Trois-Rivières ont été vendues pour un total de 2,2 M$.

Les quatre premières, achetées par un groupe de cinq hommes d'affaires de la région, seront vraisemblablement rayées de la carte. Les rénovations à y faire seraient trop importantes.

«Les promoteurs auraient aimé ça être capables d'en sauver une partie. Mais selon les architectes et les ingénieurs, c'est essentiellement impossible», a expliqué jeudi à TVA Nouvelles l'avocat qui représente le groupe, Me Nicolas Laurin.

La situation est décevante, mais il n’y a là rien de particulièrement surprenant, selon l'historien François Roy.

«L'entité paroissiale était déjà démantelée. On savait que l'église allait suivre de toute façon. Reste maintenant à essayer de sauver tout ce qui peut être sauvé», a-t-il dit.

Sur la table: un projet de clinique, une résidence pour personnes âgées et des logements sociaux.

Les dernières messes seront célébrées dans les prochains jours et, zone rouge oblige, avec un maximum de 25 personnes, sur invitation.

L'église Saint-Sacrement, achetée par la maison Carpe Diem, qui héberge des personnes vivant avec la maladie d'Alzheimer, devrait rester sur pied pour le moment.

L'église Saint-Jean-de-Brébeuf sera la première à célébrer sa dernière messe, ce vendredi, à 16h.