/sports/football
Navigation

Patriots: Cam Newton est très insatisfait de son rendement

Cam Newton
Photo AFP Cam Newton

Coup d'oeil sur cet article

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre éprouvent des difficultés cette saison, et le quart-arrière Cam Newton a tenu à prendre une bonne partie du blâme. 

Remplacer Tom Brady n’est pas une mince tâche, mais le pivot de 31 ans n’est pas l’ombre de lui-même en 2020, a-t-il lui-même avoué en entrevue avec le quotidien The Providence Journal, jeudi. La défaite de dimanche de 18 à 12 aux mains des Broncos de Denver a particulièrement fait mal à Newton. 

  • Écoutez le balado La Zone payante ci-dessous:   

L’Américain a été contraint de rater deux des six matchs des Patriots en raison d’un test positif à la COVID-19, mais outre cela, il n’a été en mesure de franchir la marque des 200 verges par la passe qu’à une seule reprise. C’était face aux Seahawks de Seattle, la pire défensive de la NFL...

«Je n’ai juste pas été bon. Je n’ai pas réussi à compléter autant de bons jeux que je le voudrais, a admis Newton. C’est ça l’important. Quand je parle de bons jeux, je parle de bonnes anticipations. Je parle de positionnement de ballon. Je fais rater les gars avec ma façon de jouer. Je sais ce dont je suis capable. Mes standards sont très élevés et je ne réussis pas à les atteindre.»

Le Newton version «Pats» est en effet bien loin de montrer le même rendement que lors de ses années avec les Panthers de la Caroline. Cette saison, il ne compte d’ailleurs que deux passes de touché contre quatre interceptions.

De bonnes excuses

Comme mentionné plus haut, le quart a été affecté par le coronavirus. La maladie a également eu des conséquences sur les séances d’entraînement, si bien que Newton n’a pu s’exercer qu’une seule fois en deux semaines.

«Les seules choses que je puisse faire sont celles que je peux contrôler. C’est avoir une bonne semaine d’entraînement et essayer de poursuivre ça lors du match. [...] Des gars qui ont été absents plusieurs semaines reviennent. Nous avons ce qu’il faut pour compétitionner avec n’importe qui, n’importe qui», a ajouté Newton en pesant ses mots.

La qualité de l’entraînement est un facteur à considérer dans les succès des Patriots (2-3). Newton croit que ça ne peut justifier ses performances et qu’il doit agir dès dimanche, alors que la Nouvelle-Angleterre se mesurera aux 49ers de San Francisco (3-3).

«Nous avons une meilleure méthode de préparation cette semaine. Je ne cherche pas d’excuses. Nous devons nous mettre dans une situation gagnante. Pour nous à l’attaque, nous savons que nous avons atteint le fond du panier à excuses», a-t-il assuré.