/world/middleeast
Navigation

Frappes israéliennes sur Gaza après des tirs de roquettes

Frappes israéliennes sur Gaza après des tirs de roquettes
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Jérusalem | L'aviation israélienne a frappé dans la nuit de jeudi à vendredi des positions du Hamas dans la bande de Gaza en représailles à des tirs de roquettes vers Israël depuis l'enclave palestinienne, selon un communiqué de l'armée israélienne. 

Jeudi soir, deux roquettes ont été tirés depuis Gaza vers Israël, sans toutefois faire de blessés. Les services de sécurité ont précisé que les sirènes avaient retenti dans la zone d'Ashkélon, une localité israélienne proche de l'enclave palestinienne.

Dans la foulée, des avions de combats israéliens ont frappé une «usine de fabrications d'armes» et des «infrastructures souterraines» du Hamas, a indiqué l'armée.

Le Hamas, groupe islamiste qui contrôle le territoire palestinien paupérisé de deux millions d'habitants, a confirmé dans un communiqué des frappes à Khan Younès (sud) et dans le camp de réfugiés de Nuseirat (centre), sans faire état de blessés. 

D'après l'armée israélienne, une des roquettes tirées jeudi depuis Gaza vers Israël a été interceptée par le bouclier antimissile israélien, et la seconde roquette s'est abattue dans un terrain vague. 

Le dernier tir de roquette contre le territoire israélien depuis l'enclave palestinienne remonte à mardi après que l'armée israélienne a annoncé avoir découvert un tunnel creusé depuis l'enclave palestinienne et débouchant en territoire israélien.

Au pouvoir à Gaza depuis 2007, le Hamas a multiplié en août les lancers de ballons incendiaires et les tirs de roquettes vers Israël qui a répliqué avec des frappes aériennes sur des positions du groupe.

Mais les deux camps sont parvenus début septembre à un accord, grâce à une médiation du Qatar, afin de cesser les hostilités et de remettre sur les rails une trêve fragile en vigueur depuis environ un an et demi et favorisée par la médiation aussi de l'ONU et de l'Égypte.