/entertainment/tv
Navigation

Humour et amour pour Yvon

Plusieurs artistes ont célébré les 85 ans de l’humoriste vendredi

Archives
BRUNO PETROZZA/AGENCE QMI Archives

Coup d'oeil sur cet article

Yvon Deschamps a fêté ses 85 ans de façon virtuelle, vendredi, en compagnie de nombreux artistes. Un spectacle-bénéfice tout en humour, et en amour, pour le plus grand humoriste que le Québec a connu.

Yvon Deschamps espérait vendre 10 000 accès du spectacle-bénéfice pour sa fondation sur la plateforme Yoop. Il en a finalement vendu plus de 16 000. La soirée, qui visait à amasser des fonds pour sa fondation, a permis de recueillir plus de 325 000 $.

Archives
Photo capture d’écran Yoop

En pleine forme, le fêté avait prévu livrer deux monologues sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier devant les dizaines d’écrans qui projetaient les internautes. Nullement décontenancé par la technologie, et aucunement rouillé par son absence des planches depuis 10 ans, le légendaire humoriste a fait rire le public d’entrée de jeu.

Il s’est d’abord livré dans un « voyage dans le temps » qui a fait un joli parallèle entre l’apparition des télévisions dans les foyers et la plateforme virtuelle Yoop.

Plus loin, il est revenu pour faire un monologue sur la mémoire, parlant de la discrimination que vivent parfois les personnes âgées. Qu’il faisait bon de revoir Yvon livrer des blagues sur une scène !

Archives
Photo capture d’écran Yoop

Matte en surprise

Puisque la soirée se voulait une fête, plusieurs artistes y ont pris part. En vidéo, on a pu voir une vingtaine d’amis d’Yvon, dont Robert Charlebois, Gilles Vigneault, Louise Forestier, Diane Dufresne et Normand Brathwaite.

« Ce serait le fun un dernier Samedi de rire ! » a d’ailleurs lancé Normand. 

Après les sept invités prévus pour la soirée (Laurent Paquin, Maude Landry, Mario Jean, Pierre Hébert, Martin Petit, Rosalie Vaillancourt, François Bellefeuille), Martin Matte est arrivé en surprise pour faire un petit bien-cuit à son ami.

« Ce qu’ils voulaient ce soir, c’est quelqu’un qui aime Yvon, mais pas tant », a-t-il dit avec son habituel humour pince-sans-rire.

« On dit souvent que ce qu’Yvon Deschamps faisait à l’époque, ça ne passerait plus aujourd’hui. Pourquoi ? Sûrement parce que ce n’était pas bon. »

Archives
Photo capture d’écran Yoop

Émotions

Après une soirée en humour, le spectacle a laissé de la place à l’émotion alors que les trois filles d’Yvon et Judi Richards ont pris la parole sur scène.

Sarah-Émilie a chanté quelques paroles de la très belle chanson du monologue Le bonheur, de son père. Puis Karine a enchaîné avec la très belle Papa. Enfin, Annie a célébré le côté idiot de son père. « Tu es la preuve qu’un génie a le droit d’être niaiseux. »

À la toute fin, Judi a livré un sincère et touchant témoignage à son mari des 50 dernières années. « Je t’aime tellement. Je veux te garder juste pour moi encore longtemps. »

Pour ses 85 ans, Yvon Deschamps s’est laissé parler d’amour et d’humour.


Le spectacle Bon 85e Yvon Deschamps est disponible encore samedi jusqu’à 19 h 30 au yoop.app. Les billets sont au coût de 25 $ et tous les profits vont à la Fondation Yvon Deschamps Centre-Sud.