/qubradio
Navigation

Sylvie D’Amours reconnaît qu’elle devait quitter son poste de ministre des Affaires autochtones

L'ex-ministre des Affaires autochtones Sylvie D’Amours
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay L'ex-ministre des Affaires autochtones Sylvie D’Amours

Coup d'oeil sur cet article

En entrevue au micro de Caroline St-Hilaire à QUB radio, l’ancienne ministre responsable des Affaires autochtones s’est confiée sur son état d’esprit depuis la perte de son poste.

• À lire aussi: Le nouveau ministre des Affaires autochtones demande d’être jugé sur ses actions

• À lire aussi: Ian Lafrenière nommé ministre des Affaires autochtones

«Si, moi, je suis l’élément qui fait en sorte que les deux nations ne peuvent plus communiquer comme on le voudrait, je suis aussi bien de me retirer. Ce qu’on doit gagner, c’est la confiance des autochtones vis-à-vis des allochtones; on doit tout faire pour y arriver», explique la députée de Mirabel, Sylvie D’Amours.

«Il y a trop de choses qui se passent dans le monde autochtone pour que quelqu’un qui tient au poste de ministre pour arriver à ses fins personnelles ne l’occupe», insiste-t-elle.   

  • ÉCOUTEZ l'entrevue complète à QUB radio:    

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.