/lifestyle/psycho
Navigation

Vivre le moment présent

Laurence Bibas
Photo courtoisie, Olivier Boulet Laurence Bibas

Coup d'oeil sur cet article

En ces temps de pandémie, plusieurs d’entre nous rêvent au passé, cette précédente façon de vivre qui semble nous avoir glissé des mains, en plus de s’inquiéter pour l’avenir. Dans son nouveau livre, l’auteure Laurence Bibas souhaite que chacun puisse vivre la magie de l’instant présent, tout en s’apprêtant à accueillir le meilleur.

Pas facile de vivre le moment présent. On en conviendra tous en ces temps de confinement et de pandémie. C’est d’autant plus vrai, lorsque l’on se sent brimé dans notre liberté d’être et que l’on a envie de passer à autre chose. 

Pourtant, l’auteure, Laurence Bibas, dans son récent livre, Ne s’attendre à rien être prêt à tout, affirme qu’il faut cesser de vivre en étant constamment dans l’expectative, puisqu’il est impossible de prédire l’avenir. La meilleure façon de vivre heureux devrait plutôt être d’apprendre à tirer profit des petits moments de bonheur au quotidien. « J’ai réalisé dans ma vie que les événements les plus extraordinaires qui me sont arrivés étaient totalement imprévisibles. Alors, je me suis demandé pourquoi prévoir puisque rien ne se passe exactement comme je l’ai prévu », lance l’auteure, qui ajoute que trop souvent on regarde vers l’avenir à partir de nos anticipations anxieuses et de nos expériences passées. « Nous projetons donc le passé dans le futur comme un éternel recommencement et rien de neuf ne peut en sortir », précise celle qui pratique la méditation dans la tradition tibétaine depuis plus de 25 ans.

L’aventure au présent

Pour certains, ne s’attendre à rien reviendrait à avancer à l’aveugle sans rien planifier, alors qu’en règle générale, on a l’habitude de tout planifier et que notre agenda est bien rempli pour des semaines, voire des mois à venir. Mais à trop vouloir tout planifier, on risque de passer à côté de la magie de notre existence. 

Avant tout, il faut d’abord apprécier l’instant présent. « Faisons place au contentement d’être, à la capacité à se réjouir des petites choses, à la perfection de l’instant et au flux de la vie sans cesse renouvelé qui amènent amour, liberté, paix, joie et insouciance », affirme Laurence Bibas qui a notamment été l’étudiante de deux maîtres tibétains, Sogyal Rinpoché, puis Dzongsar Jamyang Khyentsé Rinpoché, auprès desquels elle a reçu une éducation spirituelle qui s’est étendue sur deux décennies.

En appréciant l’instant présent, il sera plus facile d’apprivoiser l’inconnu. Pour y parvenir, l’auteur propose de le vivre à la manière d’un voyage intérieur, un espace plein d’abondance, sachant qu’il y a une myriade de possibilités de trésors et de défis aussi.

Faire preuve d’ouverture

Être prêt à tout, c’est aussi croire que des jours meilleurs sont possibles. « S’ouvrir au meilleur plutôt que s’attendre au pire est déjà un grand pas », fait remarquer l’auteure qui invite les lecteurs à faire confiance à la vie quoi qu’il arrive. Parfois, il faut savoir se laisser porter par le flot. « Laisser être, c’est aussi se défaire d’habitudes, de valeurs, de situations obsolètes ou encore de personnes toxiques pour soi ou devenues indifférentes, car tout se renouvelle à chaque instant quand nous sommes dans le flot de la vie », souligne-t‐elle.

Elle suggère également de ne pas s’imposer d’objectifs trop rigides pour l’avenir, mais plutôt d’écouter ses besoins profonds afin d’éviter le cercle vicieux des déceptions.

L’auteur propose dans son livre un chemin de méditation en trois étapes faciles à suivre en se reconnectant au présent, en laissant ses peurs de côté, tout en acceptant de se remettre au merveilleux de l’inconnu.

  • Laurence Bibas est conférencière et enseigne la méditation de pleine conscience.
  • Elle est aussi l’auteure du livre Manuel de Mindfulness.
  • Pour plus d’info, on visite le site : laurence-bibas.com
Ne s’attendre à rien être prêt à tout<br/>
Laurence Bibas<br/>
Éditions Eyrolles<br/>
120 pages
Photo courtoisie
Ne s’attendre à rien être prêt à tout
Laurence Bibas
Éditions Eyrolles
120 pages