/entertainment/tv
Navigation

La COVID-19 au second plan

La pandémie teinte peu l’action de L’Échappée qui entame sa nouvelle saison

L'Échappée
Photo courtoisie, Éric Myre La COVID-19 faisant dorénavant partie de L’Échappée, vous verrez plusieurs personnages porter le masque.

Coup d'oeil sur cet article

Lundi soir, L’Échappée deviendra la première série québécoise à intégrer le sujet de la COVID-19 dans ses épisodes. Heureusement, la pandémie est reléguée au second plan. Parce que personne n’a envie de finir ses journées en décompressant devant une série qui reflète notre quotidien de 2020.

Alors que toutes les autres fictions revenues en ondes jusqu’à présent font abstraction du coronavirus, l’auteure Mylène Chollet (qui succède à Michelle Allen) a décidé d’ancrer L’Échappée dans l’univers pandémique que l’on connaît depuis mars.

Le tout demeure toutefois subtil.

À aucun moment durant l’épisode vous n’entendrez les expressions « distanciation sociale », « gouttelettes », « mesures sanitaires » et « zone rouge ». Le premier masque apparaît après cinq minutes, quand Marie-Louise (Bianca Gervais) se rend à l’hôpital pour interroger un jeune garçon bien amoché. Autrement, on verra Noémie (Anick Lemay) se désinfecter machinalement les mains au Purell en arrivant au travail et Claudie (Kelly Dépeault) mentionner que l’auberge en est réduite à la préparation de sandwichs...

Quant au fameux écart de deux mètres entre les personnages, il n’agace pas vraiment parce que l’on comprend implicitement qu’à Sainte-Alice-de-Rimouski, on respecte les recommandations du gouvernement en tout temps.

Nouveaux personnages

Sylvain Marcel incarne le nouveau directeur du centre.
Photo courtoisie, Éric Myre
Sylvain Marcel incarne le nouveau directeur du centre.

Si L’Échappée revient transformée, ce n’est pas à cause du coronavirus. La série change de visage parce qu’elle accueille plusieurs nouveaux personnages. Vous découvrirez certains d’entre eux durant cette première heure, incluant le nouveau directeur du centre, Thomas Bourgouin (Sylvain Marcel). Première impression : ce n’est pas monsieur sourire.

Même chose pour Gisèle Bayeur (Chantal Fontaine), la lieutenante et patronne du poste de police. Elle donne l’impression d’être une pro jusqu’au bout des ongles, mais pour apporter un peu de légèreté à la vie au village, il faudra se tourner vers quelqu’un d’autre.

L’intrigue entourant les Labonté-Giroux, une famille sur laquelle un drame terrible s’abat, renferme de belles promesses. Dans le rôle d’une mère écorchée, Isabelle Blais vous arrachera certainement une larme (ou deux) en milieu d’épisode. Son conjoint dans l’émission est interprété par Pierre-Luc Brillant, avec qui elle forme un vrai couple loin des caméras.

Quand TVA et Radio-Canada auront épuisé leurs banques de séries tournées avant la pandémie, les deux comédiens joueront les seuls amoureux télévisuels à poser des gestes affectueux, chose impossible pour Patrick et Noélie dans District 31, puisque Vincent-Guillaume Otis et Catherine St-Laurent n’habitent pas ensemble.

Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant campent un couple vivant au cœur d’un drame.
Photo courtoisie, Éric Myre
Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant campent un couple vivant au cœur d’un drame.

Congé forcé

Quant aux vétérans de L’Échappée, rien n’est au beau fixe. Six mois après le départ de Brigitte (Julie Perreault), Richard (Pierre-Yves Cardinal) n’est pas sorti du bois. Soupçonné d’avoir tiré sur David (Patrick Hivon) alors qu’il n’était plus en état de nuire, il ronge son frein en congé forcé.

Quant à Noémie, elle apprivoise ses nouvelles fonctions à L’Échappée, qui abrite désormais une garde fermée pour jeunes contrevenants. On parle de cas lourds, comme des agressions sexuelles et un homicide involontaire, d’où l’arrivée de Manu (Sam-Éloi Girard), un jeune qui promet de donner du fil à retordre à Robin (Jean-François Nadeau).

Enfin, la question du testament d’Armand sera réglée rapidement.  

  • L’Échappée entame sa cinquième saison lundi soir à 20 h à TVA.    

À surveiller lundi  

Des mains en or

Téléfilm qui raconte l’histoire du célèbre neurochirurgien américain Ben Carson (Cuba Gooding Jr.) à partir de son enfance vécue dans les faubourgs de Detroit.   

  • MOI ET CIE / 10 h    

Deux sœurs et un duplex

Le temps n’améliore pas les choses pour Valérie et Andrée-Anne qui doivent composer avec la pandémie. Conscientes qu’elles n’auront pas accès à leur bâtiment de sitôt, elles se tournent vers la location d’un appartement.  

  • CASA / 19 h 30    

Les chroniques de Spiderwick

Film fantastique qui suit trois enfants et leur mère appelés à déménager à la suite d’une séparation. Dans les bois entourant la nouvelle demeure habitent de nombreuses fées et d’autres créatures uniques.    

  • Yoopa / 20 h    

L’invisible essence : Le Petit Prince

Documentaire qui s’intéresse à l’héritage et l’influence du livre Le Petit Prince , le classique d’Antoine de Saint-Exupéry   

  • ICI Explora / 22 h    

Sur scène

Spectacle de l’auteure-compositrice-interprète Ingrid St-Pierre – le dernier, enceinte de son deuxième enfant – enregistré à l’espace Yoop de la Place des Arts, à Montréal, à la fin du mois de juillet   

  • ICI Radio-Canada Télé / 23 h 05