/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: la période d'isolement souvent écourtée

Coup d'oeil sur cet article

La Direction de santé publique de l'Estrie a remarqué que de nombreux individus ne respectaient pas la période d'isolement obligatoire de 14 jours pour ceux qui ont été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19.

Le Dr Alain Poirier, le directeur, a tenu à faire un rappel à la population lundi.

«Des gens à qui on demande de s'isoler croient qu'un résultat de test négatif les libère de leur isolement. Non, c'est important de compléter les 14 jours», a-t-il rappelé.

Les récentes enquêtes de la Santé publique régionale ont permis de relever cette tendance.

«C'est bien d'avoir un test négatif, mais ça ne veut pas dire que vous ne développerez pas la maladie deux ou trois jours plus tard à cause de la période d'incubation. C'est pour ça que c'est important de respecter les 14 jours d'isolement», a insisté le Dr Poirier.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres