/finance/opinion/columnists
Navigation

Fini l’aide de l’État à des partys de millionnaires

Coup d'oeil sur cet article

Chaque année, des millions de dollars en subventions sont versés à des organisateurs de conférences prestigieuses destinées au milieu des affaires. Je pense entre autres à C2 Montréal et à la Conférence de Montréal.

À compter de 2021, sera-t-il raisonnable de continuer à subventionner des événements ne s’adressant qu’aux gens d’affaires qui ont les moyens d’acheter à très gros prix un billet leur permettant d’assister à des conférences ? 

Ma réponse : c’est NON.

Confrontés à d’énormes déficits en raison des conséquences désastreuses de la pandémie, les gouvernements d’Ottawa et de Québec devraient « réinvestir » ce genre de subventions dans des projets destinés à répondre aux besoins financiers des entreprises victimes de la COVID-19.

Il en est de même des subventions versées à ces organisateurs de conférence par la Ville de Montréal.

Et dans la même foulée, pas sûr qu’il sera pertinent en 2021 de voir nos sociétés d’État (Hydro-Québec, Caisse de dépôt et placement, Investissement Québec, Autorité des marchés financiers, Exportation et Développement Canada) continuer à dépenser beaucoup d’argent dans ce genre d’événements accessibles à l’élite du milieu des affaires.

Comprenez-moi bien. 

Je ne porte pas de jugement sur la programmation offerte par les organisateurs de ce genre d’événements, les C2 Montréal ou Conférence de Montréal. Ni évidemment sur les milliers de gens d’affaires qui y participent.

Grand malaise

Mon malaise porte plutôt sur le fait que ces événements s’adressent à une clientèle de privilégiés qui ont les moyens financiers de payer le gros prix pour assister à ce type d’événements.

Prenons le C2 Montréal, produit par l’équipe de la compagnie C2 International inc. Combien faudra-t-il débourser pour obtenir un laissez-passer pour la prochaine édition, soit celle du printemps 2021 ?

Lourdement subventionnées

Le prix courant s’élève à 2895 $. En promotion à 2495 $ si vous achetez votre billet d’entrée d’ici le 31 mars 2021.

Quand une personne a les moyens de se payer un tel billet, elle a les moyens de payer un supplément advenant une coupe dans les subventions octroyées aux organisateurs.

Petite règle de trois. C2 Montréal affirme attirer quelque 7500 personnes pour assister à son événement annuel. C’est donc dire que les subventions reçues cette année, soit 2,2 millions de dollars, équivalent à subventionner chaque participant à hauteur de 293 $.

C2 Montréal dit attirer « La crème du commerce et de la créativité ». Qui participe à son événement ? Sa réponse : 57 % de hauts dirigeants ; 33 % de PDG d’entreprises ; et 10 % de professionnels.

Conférence de Montréal

Du côté de la Conférence de Montréal, laquelle est organisée par la compagnie Forum économique international des Amériques inc., les organisateurs affirment attirer 4300 participants.

Également évaluées autour de 2 millions de dollars, les « subventions » accordées aux organisateurs de la Conférence de Montréal représentent une contribution de l’ordre de 465 $ par participant.

Le Forum économique international des Amériques s’est donné pour mission de « rassembler les plus grands dirigeants mondiaux des sphères publiques et privées » sur une plateforme favorisant le dialogue et la collaboration.

Le partenaire principal de la Conférence de Montréal, c’est la multinationale Power Corp.

Rien à dire de plus !