/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Hausse de l'obésité et des troubles alimentaires chez les enfants pendant la pandémie

Coup d'oeil sur cet article

Une pédiatre sonne l’alarme alors que les troubles alimentaires et les problèmes d’obésité ont augmenté chez les enfants et les adolescents depuis le début de la pandémie de COVID-19.

«C’est un peu la catastrophe», a lancé la docteure Julie St-Pierre, pédiatre à la clinique 180 de Montréal.

Selon elle, le manque d’activité physique, mais aussi la malbouffe et la consommation exagérée de sucre sont en cause.

«Nous avons beaucoup plus de consultations et beaucoup plus de gravité aussi dans les cas qui nous sont référés», s'est inquiétée la Dre St-Pierre.

Les demandes de consultation augmentent en effet en flèche à la clinique. Médecins de famille, CLSC et écoles ont besoin d'aide.

«On a une école qui nous a appelés, désespérée, en disant "on a un jeune du primaire qui a développé tellement de stress qu'il mange la nuit." Les parents et la direction étaient très inquiets de voir l'obésité s'aggraver», a raconté la Dre St-Pierre.

Or, cette clinique, qui a démontré encore plus son importance en temps de pandémie, risque de fermer ses portes si le gouvernement ne lui vient pas en aider financièrement.

La clinique, qui suit 1000 enfants et adolescents, aurait besoin de 350 000 $ par année.

«On découvre ici, parfois, dans le bilan sanguin qui doit accompagner la maladie, une multitude de complications qui seraient passées sous silence. Si on change les habitudes de vie des gens, on pourrait améliorer de 80% les maladies chroniques», croit la pédiatre.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.