/qubradio
Navigation

Caricatures de Mahomet: propos inquiétants contre une enseignante québécoise

Elle aurait voulu présenter des caricatures du prophète en classe

Coup d'oeil sur cet article

La députée libérale Marwah Rizqy a porté plainte à la police après qu’un internaute eut tenu des propos inquiétants au sujet d’une enseignante québécoise qui souhaiterait présenter des caricatures de Mahomet.

«Des menaces directes ou indirectes envers nos profs sont totalement inacceptables au Québec», a déclaré Mme Rizqy sur Twitter. La députée s’est dite hautement préoccupée par de tels propos, en évoquant le récent meurtre par décapitation d’un professeur français, Samuel Paty.  

L’internaute en question s’insurgeait du fait qu’une enseignante de Dorval aurait voulu montrer en classe des caricatures de Mahomet. Il a été impossible de vérifier son affirmation de façon indépendante mercredi.  

«C’est grave, c’est une atteinte à notre dignité, ça va dégénérer», écrivait l'utilisateur @AbderrahmaneElhannat.  

Après avoir été interpellé par un animateur de QUB Radio, le chroniqueur Antoine Robitaille, l’internaute a ajouté qu’une personne qui exhibe des caricatures du prophète «joue avec le feu».  

«On ne va pas attendre que quelqu’un meure ici au Québec», a lancé Mme Rizqy en entrevue avec Antoine Robitaille.  

La députée libérale réclame des rondes policières autour de l’école visée et demande au ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, de s’impliquer dans le dossier.    

  • ÉCOUTEZ la chronique d'Antoine Robitaille sur QUB radio:    

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions