/news/society
Navigation

Le Québec est la seule province où la criminalité a baissé l’an dernier

Coup d'oeil sur cet article

Le Québec est la seule province au Canada où la criminalité a diminué en 2019 par rapport à 2018, a rapporté Statistique Canada, jeudi. 

La Belle Province est aussi celle qui a l’indice de gravité de la criminalité (IGC) le plus faible au pays. L’IGC mesure le volume et la gravité des crimes déclarés par la police au Canada.

L’IGC a baissé de 1 % au Québec en 2019 comparativement à l’année précédente pour s’établir à 55.9.

«Cette baisse est en grande partie attribuable à une diminution du taux d'introductions par effraction», a affirmé Statistique Canada.

Au pays, l’IGC a augmenté de 5 % en 2019, pour s’établir à 79,5.

«Il s'agit de la cinquième augmentation annuelle consécutive de l'IGC. Néanmoins, l'indice de 2019 est demeuré inférieur de 9 % à ce qu'il était il y a 10 ans», a précisé Statistique Canada.

«La police a déclaré plus de 2,2 millions d'infractions au Code criminel (sauf les délits de la route) en 2019, soit 164 748 affaires de plus qu'en 2018», a ajouté l’organisme fédéral.

L’IGC a été surtout poussé vers le haut par la pornographie juvénile (+46 %), les menaces (+20 %), le vol à l'étalage d'articles d'une valeur de 5000 $ ou moins (+11 %), la fraude (+8 %), les méfaits (+8 %) et les agressions sexuelles de niveau qui n'impliquent pas d'arme ou ne causent pas de lésions corporelles évidentes à la victime (+7 %).

Baisse des homicides

Les homicides ont baissé au Québec l’an dernier par rapport à 2018, contrairement à l’ensemble du pays. Six homicides de moins ont été enregistrés dans la province pour un total de 77. L’Ontario a aussi connu une baisse marquée (-26), mais son cumul reste trois fois plus élevé qu’au Québec à 246.

Il y a eu 678 meurtres au Canada en 2019, soit 20 de plus que l’année précédente. La hausse a été particulièrement marquée dans les Praires: Alberta (+19), Saskatchewan (+21) et Manitoba (+17).

Parmi les cinq plus centres métropolitains canadiens, le Grand Montréal est de loin celui dont le taux d’homicide est le faible avec un 1,05 par tranche de 100 000 habitants en 2019, une baisse par rapport à 1,11 en 2018. Ce taux est deux fois moins élevé que celui de la région torontoise, a noté Statistique Canada.

Dans les centres urbains un peu moins peuplés, Sherbrooke a vu la criminalité reculer de 10 %, à égalité avec Brantford en Ontario et Halifax en Nouvelle-Écosse, qui enregistrent les plus fortes baisses au pays.