/sports/football
Navigation

Darren Kyeremeh quitte le Rouge et Or pour étudier en anglais

Coup d'oeil sur cet article

Parce qu’il souhaite étudier de nouveau en anglais, le secondeur Darren Kyeremeh ne sera pas de retour avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

• À lire aussi: William Quenneville opte pour le Rouge et Or

• À lire aussi: Un an de prison pour un ex-joueur de la LCF

Kyeremeh a fait connaître sa décision à l’entraîneur-chef Glen Constantin dans les derniers jours. «Je veux étudier en anglais, a expliqué l’ancien secondeur étoile des Cheetahs de Vanier. Le français n’est pas ma première langue et je suis plus à l’aise en anglais. Même si j’ai pris du retard sur le plan académique, ce fut une bonne expérience d’être venu à Laval. C’est incroyable tout le temps et les efforts que les entraîneurs mettent pour offrir le meilleur aux joueurs. Il n’y a rien qui bat ici et, pour cette raison, ce fut une bonne décision d’avoir choisi Laval.»

Contrairement à son pote Arnold Mbembe, qui a lui aussi quitté le Rouge et Or récemment, Kyeremeh ne vise pas un retour dans la NCAA. À leur sortie des rangs collégiaux en 2017, les deux avaient obtenu une bourse d’études à UMass. Après une saison à l’écart du jeu, ils avaient transféré à Laval en décembre 2018 et rejoint le Rouge et Or pour la saison 2019.

«Ma priorité est l’école avant le football, a indiqué l’étudiant en criminologie. C’est un programme exigeant avec beaucoup de lecture et d’écriture, et j’avais des difficultés. Je souhaite travailler comme agent de probation dans le futur. Je termine ma session à Laval, et Glen m’a offert de l’aide pour mes études même si je ne suis plus dans l’équipe. Je veux choisir ma prochaine université pour la session de janvier afin de ne pas prendre de recul sur le plan académique.»

Kyeremeh poursuivra sa carrière au Québec ou en Ontario. McGill, Concordia et Carleton sont déjà au parfum qu’il a quitté le Rouge et Or. «Je suis ouvert au RSEQ et en Ontario, et je n’envisage pas un retour dans la NCAA, a-t-il indiqué, Je connais Polo [Paul-Eddy Saint-Vilien], qui m’a recruté avec les Carabins quand j’ai terminé mes études collégiales. Je veux explorer mes options et prendre mon temps avant d’arrêter mon choix.»

Maintenant coordonnateur défensif des Ravens de Carleton et recruteur au Québec, Saint-Vilien n’a pas caché son intérêt envers Kyeremeh et Mbembe. «C’est certain que je suis intéressé de leur parler, a-t-il mentionné. Je vais être plus que content de leur parler de vive voix. Il faudra voir les années d’éligibilité qu’ils ont. Nous avons une très bonne ligne défensive qui s’est améliorée avec un transfert de Guelph. Je vais en parler à mon patron, et on prendra une décision du personnel d’entraîneurs.» 

Parce qu’il est né après le 1er septembre, Kyeremeh pourrait être admissible pour deux autres saisons si U Sports ne tient pas compte de l’âge limite de 24 ans pour tous les joueurs touchés par la pandémie et non seulement les finissants de cette année. Le comité qui travaille sur cette question doit soumettre son rapport en février.

La date limite pour une demande d’admission dans les programmes contingentés en Ontario est le 15 novembre. Le programme de criminologie est offert à Carleton.