/word/usa/election2020
Navigation

COVID-19: 700 morts et 30 000 infections liés aux rassemblements de Trump

Coup d'oeil sur cet article

Des chercheurs de l’Université Stanford, en Californie, ont estimé que les multiples rassemblements politiques de Donald Trump depuis juin ont causé plus de 700 morts et 30 000 infections en lien avec la propagation de la COVID-19. 

Les chercheurs ont sélectionné 18 rassemblements tenus entre le 20 juin et le 22 septembre, puis ont analysé les changements dans les taux d’infections dans les communautés après le passage du président américain.

À divers degrés, les courbes de contamination des communautés démontrent une augmentation marquée dans le taux d’infection, coïncidant avec les journées et semaines suivant la tenue des rassemblements.

«Notre analyse soutient fortement les avertissements et recommandations des autorités de la Santé publique en ce qui a trait au risque accru de propagation de la COVID-19 lors de grands rassemblements, surtout lorsque le degré de conformité aux lignes directrices en lien avec le port du masque et de la distance physique est faible», ont souligné les chercheurs dans la conclusion de l’article scientifique.

«Les communautés dans lesquelles Trump a tenu ses rassemblements ont payé un fort prix en termes de maladie et de mortalité», ont-ils conclu.

Le rallie qui s’est tenu à Tulsa, le 20 juin, était le premier de Donald Trump depuis le mois de mars. C’est lors de cet événement que l’ancien candidat à la chefferie du parti républicain et homme d’affaires Herman Cain a été infecté à la COVID-19. Celui-ci est décédé à l’âge de 74 ans le 30 juin, soit 10 jours après le rassemblement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.