/news/currentevents
Navigation

Les autres blessés de l'attaque à Québec: au mauvais endroit au mauvais moment

Coup d'oeil sur cet article

En plus d’avoir tué deux personnes, le meurtrier au sabre en a blessé cinq autres lors de son carnage dans le Vieux-Québec samedi soir.

• À lire aussi: Nuit d’horreur à Québec: tout ce que vous devez savoir présentement

• À lire aussi: Nuit d'horreur à Québec: le monde entier en parle

• À lire aussi: Nuit d’horreur à Québec: un cauchemar éveillé

Selon nos informations, au moins deux victimes, blessées plus gravement, ont dû subir une opération dimanche.

Heureusement, on ne craint pour la vie d’aucun des blessés, confirme le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

  • Quelle aide sera disponible pour les nombreuses victimes et leurs proches? Écoutez Nancy Roy, directrice générale de l'Association des Familles de Personnes Assassinées ou Disparues, sur QUB radio: 

Un couple de Français blessé

Parmi les victimes, qui se trouvaient visiblement au mauvais endroit au mauvais moment, un couple de Français, formé d’une jeune femme de 24 ans et d’un jeune homme de 26 ans, a eu la chance d’être aidé par de bons samaritains alors qu’il descendait l’escalier Frontenac, près du château du même nom.

Selon le fil des évènements, le couple aurait été attaqué vers 22 h 20. La jeune femme de 18 ans qui lui a porté secours confirme avoir contacté les autorités à 22 h 22. «On montait l’escalier et les deux personnes étaient en train de les descendre [...]. Nous sommes arrivés complètement par hasard», affirme la jeune femme, qui requiert l’anonymat.

Cette dernière a rapidement fait des garrots avec ce qu’elle a pu trouver pour tenter de stopper l’hémorragie.

«Les deux personnes, qui visiblement s’étaient fait attaquer, nous ont appelés pour de l’aide et on a juste essayé de réagir de la même façon qu’on aurait voulu qu’ils agissent pour nous», rapporte celle qui détient une formation de premier répondant. La jeune femme dit toutefois ne pas avoir aperçu le meurtrier.

Selon nos informations, le jeune homme a subi des blessures mineures, mais sa copine a été blessée plus gravement. Elle a d’ailleurs subi une opération dimanche.

Un musicien blessé

Un musicien de 37 ans originaire de Beauport a aussi subi la rage du présumé meurtrier, Carl Girouard, samedi soir.

L’homme qui demeure à Montréal a été blessé à l’arme blanche, lui aussi près du Château Frontenac, avant d’être transporté dans un centre hospitalier de la région de Montréal.

Selon ce que rapporte une de ses amies, qui préfère rester anonyme, la nouvelle a eu l’effet d’un choc pour ses collègues.

«Toute notre communauté de musiciens, musiciennes de musique nouvelle est très ébranlée par cette tragédie», a affirmé Joane Hétu, directrice d’Ambiances Magnétiques, la maison de disque de la victime.

Les deux autres personnes blessées lors de cette cavale meurtrière sont des hommes âgés de 19 et 67 ans.

L’un d’eux a été retrouvé sur la rue De Buade, vers 22 h 30.

–Avec la collaboration de Charles Lecavalier