/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: La deuxième vague frappe fort en Outaouais

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre de cas, d’éclosions et d’hospitalisations a explosé, au cours des dernières semaines, en Outaouais avec la deuxième vague de COVID-19. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

En octobre, 1088 personnes ont été infectées dans cette région, comparativement à 578 en septembre et 171 en août. Lors de la première vague, la moyenne de cas se chiffrait à 141 par mois.

La même tendance est observée du côté des hospitalisations. 34 des 40 lits sont présentement occupés à l’unité COVID-19 de l’Hôpital de Hull. Au printemps, pas plus de 14 patients ont été observés au même moment dans ce secteur.

Cette réalité fait en sorte que certains services non urgents ont dû être reportés. Certaines personnes pourraient également être transférées vers d’autres centres hospitaliers ou lieux d’hébergement.

Éclosions

Une cinquantaine d’éclosions actives ont cours à l’heure actuelle en Outaouais, dont plus de la moitié sont situées dans des milieux de travail.

«Tous ces nombres sont trop élevés. Il faut diminuer les contacts sociaux, si nous souhaitons préserver la capacité régionale en soins de santé», a évoqué la directrice de santé publique en Outaouais, la Dre Brigitte Pinard.

La Ville de Gatineau et la MRC des Collines-de-l’Outaouais sont ainsi maintenues en zone rouge, elles qui figurent au niveau maximal d’alerte depuis le 10 octobre. Des mesures additionnelles pourraient même être nécessaires pour éviter une plus grande transmission communautaire.

Santé mentale

L’Outaouais n’échappe pas à l’augmentation marquée du nombre de cas en santé mentale ou de détresse psychologique. Sans pouvoir chiffrer cette hausse avec exactitude, la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), Josée Filion, a confirmé cette tendance.

Elle a précisé que ce constat présentait un défi particulier pour la région étant donné la pénurie de main-d’œuvre, particulièrement en ce qui concerne les psychologues.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.