/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: stablilité dans l'Est, l'Ouest au rouge

A Covid-19 test tube in hospital laboratory close up
Fabio Balbi - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Si la lutte contre la pandémie n'a guère évolué au centre du pays lundi, régressant même quelque peu au Québec, elle se porte tout de même mieux que dans l'Ouest, d'où a émané de nouveaux records et de nouvelles restrictions lundi.

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: 1037 cas supplémentaires et 12 nouveaux décès

Au cours des trois derniers jours, la Colombie-Britannique a cumulé pas moins de 1120 nouveaux cas de COVID-19, en plus de six décès. Il s'agit des pires chiffres enregistrés dans la province depuis le début de la pandémie.

Devant ces données, le ministre de la Santé, Adrian Dix, a exhorté les citoyens à cesser de se rassembler, alors même que la police de Vancouver a dû faire face à de nombreux débordements et fêtes improvisées le soir de l'Halloween. «Nous devrons faire face à la COVID-19 pendant longtemps. Pendant des mois et des mois et des mois et des mois», a-t-il laissé tomber.

«Arrêtez de faire des fêtes!»

Juste à côté, en Alberta, aucune donnée n'a été dévoilée lundi en raison d'une «mise à jour» d'un site internet. La province dévoilera donc un bilan couvrant quatre jours mardi qui promet d'être inquiétant.

Faisant le point sur la pandémie, le premier ministre Jason Kenney, guère partisan d'imposer des règles de confinement comme la fermeture de certains commerces, a malgré tout laisser entendre que de nouvelles «mesures de réponse» seront annoncées d'ici la fin de la semaine.

«L'une des pires sources d'éclosions vient des rassemblements privés. Vous pouvez fermer tous les bars et restaurants – les données n'appuient pas ça –, vous pouvez faire ça, et certains irresponsables vont continuer à organiser des fêtes et de grands rassemblements, d'où se propage [le virus]», a dénoncé M. Kenney.

«La meilleure chose que les gens peuvent faire, c'est arrêter de faire des fêtes et des rassemblements et respecter la limite de 15 personnes. Si on faisait juste ça, on garderait ça sous contrôle. Je ne pense pas que c'est trop demander», a-t-il ajouté, en mentionnant que contrôler la propagation du coronavirus est nécessaire pour protéger le système de santé.

Vers un couvre-feu?

De son côté, le Manitoba – une autre province qui était peu encline à opter pour des mesures de confinement – s'est résigné à faire passer sa capitale en zone rouge lundi. Divers commerces de Winnipeg ont été obligés de fermer ou de réduire drastiquement leur capacité, dans la foulée de plusieurs annonces records au cours des dernières semaines.

Le premier ministre Brian Pallister a cependant reconnu que ce n'était pas suffisant et a évoqué l'idée d'imposer un couvre-feu, une mesure qui n'a pas été implantée nulle part au pays à ce jour, mais qui est utilisée en Europe.

«C'est quelque chose que nous devons sérieusement envisager», a-t-il avancé, en évoquant des rassemblements de jeunes qui contribuent à propager la pandémie.

La province des Prairies, la plus touchée au pays au cours des dernières semaines, a dévoilé avoir recensé 241 nouveaux cas lundi, ainsi que cinq décès. Compte tenu de sa population, il s'agit du pire taux d'infection au Canada.

Enfin, la Saskatchewan a aussi maintenu un nombre de contaminations élevé avec 74 nouveaux cas. Ce nombre peut sembler relativement petit, mais il se rapproche du record de 82 cas en 24 heures établi dans les derniers jours au cœur des Prairies.

Plateau

Le Québec et l'Ontario, de leur côté, ont à nouveau affiché des données dans la lignée des dernières semaines.

La Belle Province a recensé 1037 nouvelles infections en 24 heures, en plus de déplorer 12 décès de plus, et ce, alors que le Saguenay–Lac-Saint-Jean est passé à son tour en zone rouge.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a d'ailleurs souligné en entrevue à TVA Nouvelles à cette occasion que les restrictions semblent porter leurs fruits, Québec et Montréal ayant réussi à reprendre un certain contrôle sur la progression de la maladie.

La province voisine, elle, a fait état de 948 nouvelles infections et de sept décès de plus.

Le gouvernement de Doug Ford a indiqué qu'il étudiait s'il allait relâcher certaines mesures de confinement imposées dans les régions de Toronto et d'Ottawa, en plaidant qu'il recherche un équilibre entre la levée des restrictions et le contrôle de la pandémie.

Plus à l'Est, les provinces de l'Atlantique se sont à nouveau bien tirées d'affaire avec seulement deux cas recensés en Nouvelle-Écosse

Le Canada a cumulé, lundi, 3422 nouveaux cas de COVID-19, incluant 30 décès. Le pays cumule désormais 240 233 infections diagnostiquées en laboratoire, incluant 10 208 Canadiens qui ont péri tout en étant porteurs du virus.

La situation au Canada:

Québec: 108 018 cas (6283 décès)

Ontario: 77 655 cas (3152 décès)

Alberta: 27 664 cas (323 décès) (données de vendredi)

Colombie-Britannique: 15 501 cas (269 décès)

Manitoba: 6275 cas (80 décès)

Saskatchewan: 3292 cas (25 décès)

Nouvelle-Écosse: 1113 cas (65 décès)

Nouveau-Brunswick: 344 cas (6 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 291 cas (4 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 64 cas

Yukon: 23 cas (1 décès)

Territoires du Nord-Ouest: 10 cas

Nunavut: 0 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 240 263 cas (10 208 décès)

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres