/misc
Navigation

Trump est tout nu!

US-TRUMP-CARAVAN-ROLLS-THROUGH-NEW-YORK
Photo AFP Les partisans de Donald Trump ne respectaient aucune mesure de distanciation hier lors d’un rassemblement à West Nyack, New York.

Coup d'oeil sur cet article

« Nous allons souffrir, la situation n’est pas bonne », a déclaré le docteur Anthony Fauci, qui est le directeur de l’Institut des maladies infectieuses des États-Unis. Et il ajoute que les États-Unis « n’auraient pas pu être plus mal positionnés » face à la pandémie. Comme dans le fameux conte des Habits neufs de l’empereur, Fauci vient de crier que Trump est tout nu.

Parce que selon Donald Trump, la pandémie de COVID-19 se résorbe. Il n’y a aucun besoin de la contrôler, ce qui serait nocif pour l’économie. Et le Donald tient des rassemblements sans masque partout à travers les États-Unis.

  • Écoutez Loïc Tassé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Statistiques désastreuses

Des statistiques sur l’achalandage des hôpitaux, tenues secrètes, mais coulées ces derniers jours, montrent que les hôpitaux se remplissent très vite. Dans 25 % des hôpitaux, les lits aux soins intensifs sont occupés à 95 %.

Or, la contagion de la COVID-19 atteint des sommets inégalés. Selon les derniers chiffres, les États-Unis comptent 27 042 cas et 712 morts par million d’habitants. En comparaison, la France compte 20 913 cas et 563 décès par million d’habitants, le Royaume-Uni, 15 218 cas et 687 décès et le Canada, 6247 cas et 269 décès (Worldometer.info).

Tous ces pays ont mis en place des mesures de distanciation. La France et le Royaume-Uni, où la situation est moins grave qu’aux États-Unis, ont décrété un reconfinement presque total.

Mais aux États-Unis, Trump continue à pavoiser, tandis que son administration explique qu’aucune mesure pour contrôler l’épidémie ne sera prise sauf, bien entendu, une campagne de vaccination, quand le vaccin sera disponible.

Et le Donald cancane que les médecins fausseraient les données, parce que remplir des certificats de décès leur rapporte 2000 dollars chaque fois.

Avec une telle attaque contre l’intégrité des médecins, Trump s’attendait-il à ce que le docteur Fauci demeure silencieux ?

Politique darwinienne

Mieux vaut lutter contre une pandémie, même quand elle devient incontrôlable. Il sera ensuite plus facile de redémarrer l’économie et de retrouver les niveaux de croissance et de richesse d’avant. C’est ce que montrent les exemples passés.

Mais dans les États-Unis de Trump, les taux de mortalité vont augmenter. On devrait ajouter : chez les pauvres et parmi les classes moyennes. Les riches, eux, trouveront toujours un moyen d’allonger quelques billets verts pour se faire soigner devant les autres.

Cette politique darwinienne ne peut pas tenir longtemps encore. Elle alimente le racisme et le fondamentalisme religieux. Elle finit par appauvrir l’ensemble de l’économie et par affaiblir les États-Unis. D’ailleurs, les États-Unis ont les politiques sociales les plus dures de tous les pays industrialisés.

Si Trump perd les élections, comme les sondages l’annoncent, la pandémie aura joué un rôle important dans sa défaite. Mais plus que la pandémie, c’est sa cupidité et celle des milliardaires cruels qu’il représente qui auront eu raison de Trump.