/finance
Navigation

Estrie: la pandémie a accéléré le virage numérique

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie a forcé plusieurs entreprises à voir la vérité en face: un virage numérique est nécessaire. 

Bon nombre d'entre elles ont accéléré leurs démarches en ce sens. De nombreuses PME se sont dotées d'un site web, d'autres ont bonifié leur offre avec un volet transactionnel pour leurs marchandises.

Le Centre de beauté Confidence à Sherbrooke a notamment investi dans son site web pour offrir ses produits en ligne.

«Ça a été énormément accéléré, mais c’était quand même un projet. On manquait de temps et là, on en avait», a expliqué mercredi Marie-Claude Leduc, copropriétaire de l’établissement, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Pour plusieurs entrepreneurs, c'était une question de survie. «Tous ces investissements-là vont rester après. Ce sont des investissements qui sont périns», a dit le propriétaire du Pizzicato, Alexandre Côté.

Les concepteurs web sont fortement sollicités depuis le début de la pandémie. «L’automne est toujours la période la plus achalandée pour nous, mais cette année, je vous dirais que c’est complètement fou, ça a pratiquement doublé», a estimé Pierre-Yves Clerson, concepteur chez Catherine Imagine.

La Ville de Sherbrooke a récemment annoncé un investissement de 100 000 $ pour un programme d'aide aux entreprises dans leur transition numérique.