/news/coronavirus
Navigation

[EN DIRECT 5 NOVEMBRE 2020] Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

Que ce soit au Québec ou ailleurs sur la planète, la pandémie de COVID-19 bouleverse nos vies. 

Vous trouverez ici, au fil de la journée, toutes les nouvelles concernant la crise qui frappe la population, les gouvernements et l'économie.  

DERNIER BILAN

MONDE  

  • Cas: 48 461 273  
  • Décès: 1 229 758   

CANADA  

  • Cas: 250 913; 111 056 au Québec   
  • Décès: 10 381; 6378 au Québec    

Toutes les nouvelles du jeudi 5 novembre 2020                                                                                

20h31 | Plus de 120 000 cas en 24 h aux États-Unis, qui enregistrent record sur record

Dans le même temps, 1 226 personnes sont décédées de la COVID-19 aux États-Unis, de loin le pays le plus endeuillé au monde. 

16h34 | Colombie: suppression du test négatif requis pour entrer dans le pays

La Colombie a supprimé l'obligation pour les voyageurs venant de l'étranger de présenter un test négatif, ce qui a suscité jeudi de multiples critiques alors que de nombreux pays sont confrontés à une nouvelle vague de contagions.

16h26 | Maintenant plus de 250 000 cas au pays

Comme le veut la tradition, le Québec et l’Ontario ont signalé le plus de nouveaux cas.

15h45 | Un restaurateur de Saguenay fait fi des avertissements du gouvernement et ouvrira vendredi

13h29 | Roumanie: couvre-feu, écoles fermées et télétravail pour endiguer la pandémie.

AFP

Le président roumain Klaus Iohannis a annoncé jeudi de nouvelles restrictions, dont un couvre-feu nocturne, des cours uniquement en ligne et le port obligatoire du masque en extérieur, alors que le pays approche le cap des 10 000 nouveaux cas de coronavirus par jour.

« Les mesures adoptées jusqu’ici ne suffisent plus, des mesures supplémentaires sont nécessaires », car « beaucoup trop de décès ont été enregistrés », a déclaré le chef de l’État au début d’une réunion du gouvernement.

Les écoles tiendront uniquement des cours en ligne, le télétravail deviendra la norme et « la circulation de nuit sera limitée », a-t-il précisé, sans donner de détails sur les heures.

Le port du masque deviendra obligatoire y compris en extérieur dans tout le pays et les fêtes publiques ou privées seront interdites.

Ces restrictions entreront en vigueur lundi, a précisé le premier ministre Ludovic Orban.

Plutôt épargnée lors de la première vague de la pandémie, la Roumanie connaît depuis quelques semaines une montée en flèche des nouveaux cas et des hospitalisations, alors que son système de santé, vétuste, pâtit d’une grave pénurie de médecins.

13h16 | Québec étudie la possibilité d’assouplir les règles concernant les rencontres pour les personnes seules.

Photo Stevens Leblanc

13h13 | Si les mesures pour lutter contre la COVID-19 ont permis en Europe une amélioration « provisoire » de la qualité de l’air selon l’Agence européenne de l’environnement (EEA), celle-ci a alerté jeudi sur la hausse de la consommation de plastique liée aux exigences sanitaires.

13h06 | Les Texans de Houston, les Colts d’Indianapolis et les Chiefs de Kansas City ont vu leurs plans quelque peu chamboulés, jeudi, en raison de la détection d’un cas positif au coronavirus dans leur entourage respectif.

Photo d'archives AFP

11h53 | Les recommandations de la Direction régionale de santé publique de Montréal, qui propose d’assouplir les mesures en permettant par exemple à deux familles de se réunir, n’ont jamais fait l’objet d’un avis formel au gouvernement, assure le ministre de la Santé, Christian Dubé.

11h40 | Pandémie: sommet extraordinaire à l’ONU les 3 et 4 décembre.

AFP

L’Assemblée générale de l’ONU a décidé jeudi d’organiser les 3 et 4 décembre à New York un sommet extraordinaire sur la pandémie de COVID-19 pour renforcer la coordination internationale, qui devrait se tenir a priori surtout de manière virtuelle.

Discuté depuis juin à l’initiative du Mouvement des pays non alignés, ce sommet est convoqué au niveau des chefs d’État et de gouvernement, précise une résolution adoptée par 150 des 193 pays de l’Assemblée générale.

Aucun membre n’a voté contre, trois se sont abstenus: États-Unis, Israël et Arménie.

Les dirigeants peuvent soumettre une déclaration préenregistrée de cinq minutes qui sera diffusée dans la salle de l’Assemblée générale, après un mot d’introduction de leur représentant physiquement présent dans la salle, précise le texte.

En raison des 14 jours de confinement imposés aux visiteurs étrangers par la ville de New York, une présence physique de chefs d’État est peu probable et ce modèle de sommet mi-virtuel, mi-physique, avait déjà été retenu en septembre par l’ONU pour son Assemblée générale annuelle au niveau des dirigeants de la planète.

Au cours des prises de parole ayant suivi le vote, les États-Unis ont souligné être opposés à un rôle important de l’Organisation mondiale de la Santé lors du sommet alors que la Russie déplorait le dénigrement américain à l’égard de cette institution. 

11h13 | Le Canada compte maintenant plus de 250 000 cas de la COVID-19 depuis le début de la pandémie avec les 998 contaminations ajoutées jeudi en Ontario et les 1138 cas de plus au Québec.

11h01 | Le Québec déplore une hausse de 1138 cas et de 28 décès, pour un bilan total de 111 056 contaminations et de 6378 patients décédés depuis le début de la crise.

Photo d'archives Agence QMI, Maxime Deland

11h00 | La Direction de la santé publique de Montréal confirme à TVA Nouvelles avoir soumis un avis au ministère de la Santé afin d’assouplir les règles en zone rouge.

AFP

10h45 | Le Portugal en état d’urgence sanitaire à partir de lundi.

AFP

L’ensemble du Portugal sera en état d’urgence sanitaire à partir de lundi pour au moins deux semaines, pour permettre au gouvernement de durcir les restrictions en vigueur pour endiguer l’épidémie de coronavirus, selon un projet de décret présidentiel dévoilé jeudi.

« La sécurité juridique des mesures adoptées ou à adopter par les autorités compétentes (...) exige la déclaration d’un état d’urgence à la portée très limitée et aux effets largement préventifs », indique le texte signé par le président Marcelo Rebelo de Sousa, qui en principe sera approuvé par le parlement vendredi.

Parmi les mesures permises par ce décret figure « l’interdiction de circuler sur la voie publique pendant certaines périodes de la journée ou certains jours de la semaine ».

Lors de la première vague de la crise sanitaire au printemps, les autorités portugaises avaient décrété l’état d’urgence pendant six semaines.

Le premier ministre Antonio Costa a annoncé lundi avoir demandé au président de décréter un nouvel état d’urgence afin de se donner les coudées franches pour freiner la recrudescence de l’épidémie

10h30 | Coronavirus: l’état d’urgence sanitaire prolongé d’un mois au Maroc.

AFP

L’état d’urgence sanitaire en vigueur au Maroc depuis la mi-mars a été prolongé d’un mois pour faire face à la pandémie de nouveau coronavirus, a annoncé l’agence officielle MAP.

« Le Conseil de gouvernement, tenu jeudi à Rabat, a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national jusqu’au 10 décembre », indique la MAP.

Le pays a enregistré mercredi un bilan record de contaminations, avec 5745 nouveaux cas d’infection et 82 décès, ce qui porte à 235 310 le total des cas signalés, dont 3982 décès depuis la mi-mars. Selon le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, le taux d’occupation des lits en réanimation est passé de 5 % au début de la pandémie à 31,3 %, fin octobre.

La nouvelle extension de l’état d’urgence sanitaire prolonge les pouvoirs spéciaux délégués au ministère de l’Intérieur et vise à permettre l’adoption de mesures d’urgence ponctuelles.

Le gouvernement a démenti la semaine dernière des informations annonçant un nouveau confinement total, mais le premier ministre, Saad-Eddine El Othmani, a ensuite précisé que cela restait « une option éventuelle si jamais la situation épidémiologique devient incontrôlable ».

9h43 | L’opposition à l’Assemblée nationale demande au gouvernement Legault de rendre public un avis de la santé publique de Montréal qui réclame d’assouplir les mesures sanitaires dans la métropole.

Photo d'archives Agence QMI

9h39 | L’Europe connaît actuellement une « explosion » du nombre de cas de COVID-19 et ne doit pas relâcher ses efforts contre la pandémie, a mis en garde jeudi le directeur de la branche européenne de l’Organisation mondiale de la Santé.

AFP

9h10 | Face au rebond du coronavirus, l’Algérie a adopté un «plan d’urgence».

AFP

Plus de tests et de moyens pour les hôpitaux: l’Algérie a décidé de mettre en place un «plan d’action d’urgence» pour contenir la propagation de la COVID-19, après un rebond du nombre de contaminations, a annoncé le gouvernement jeudi.

Ce plan prévoit «l’application rigoureuse des mesures coercitives réglementaires» et de «doter les structures hospitalières de tous les moyens nécessaires», notamment davantage «de tests PCR et de tests antigéniques, de moyens de protection, d’oxygène et de lits supplémentaires», précise-t-on dans un communiqué des services du premier ministre.

Selon la même source, il sera interdit, jusqu'à nouvel ordre, d'organiser des séminaires, des colloques, des réunions ou tout autre type de regroupement. 

En Algérie, le port du masque sanitaire est obligatoire depuis le 24 mai. Les contrevenants s’exposent à de fortes amendes.

Après plusieurs semaines de lente décrue dans ce pays dont les frontières restent fermées, le gouvernement a déploré une «évolution préoccupante de la situation épidémiologique, marquée essentiellement par une recrudescence du nombre de cas quotidiens de contamination», selon le communiqué.

Près de 60 000 cas ont été officiellement recensés, dont près de 2000 décès.

8h55 | La Chine bloque les arrivées de pays européens et asiatiques.

AFP

La Chine a décidé de bloquer l’arrivée de voyageurs étrangers en provenance de plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et la Belgique, pour cause d’épidémie, et de renforcer les conditions d’accès à son territoire pour plusieurs autres États.

Le géant asiatique, où le nouveau coronavirus a fait son apparition l’an dernier, a largement endigué l’épidémie sur son territoire.

Le pays a pratiquement fermé ses frontières, fin mars, et a considérablement réduit ses vols internationaux, puis a prudemment entrouvert ses portes ces derniers mois.

Mais, selon un communiqué publié sur le site de l’ambassade de Chine à Londres en date de mercredi, le gouvernement a «décidé de suspendre temporairement l’entrée des ressortissants non chinois présents au Royaume-Uni», même si ces derniers sont porteurs de visas ou de permis de séjour en Chine.

«Cette suspension est une mesure temporaire nécessitée par la situation actuelle de la COVID-19», précise-t-on dans le communiqué.

Des annonces similaires figurent sur les sites des ambassades de Chine en Belgique, aux Philippines, en Inde, en Ukraine et au Bangladesh.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a défendu des mesures «raisonnables et justes», jeudi, lors d’un point de presse, sans préciser la liste des pays qui pourraient faire l’objet de décisions similaires de la part de Pékin.

7h47 | Italie: colère et résignation dans les «zones rouges» avant le reconfinement.

AFP

Les nouvelles «zones rouges» italiennes instaurées pour lutter contre l’épidémie de COVID-19 se préparaient jeudi à un nouveau confinement, dans un contexte de colère croissante contre le gouvernement, teintée de peur et de résignation.

La Lombardie, le Piémont et le Val d’Aoste au nord, ainsi que la Calabre au sud, ont été déclarés «à haut risque» et retournent vers un confinement, plus léger cependant que celui du printemps dernier.

Si le télétravail est encouragé, la capacité des transports publics réduite et les lycées fermés, par exemple, il sera toujours possible de se rendre sur son lieu de travail ou de sortir pour des raisons de santé.

Les Pouilles et la Sicile ont quant à elles été désignées orange, ce qui correspond à un risque moyen, tandis que le reste de l’Italie a été désigné jaune. 

«C’est une gifle pour la Lombardie», s’est indigné le président de la région, Attilio Fontana, membre du parti d’opposition d’extrême droite, la Ligue, accusant le premier ministre Giuseppe Conte d’avoir utilisé des données qui n’étaient pas à jour en prenant la décision de classer sa région dans la zone rouge.

Le président du Piémont Alberto Cirio, lui aussi de droite, a également demandé à Rome d’expliquer pourquoi la décision de fermer certaines régions «a été prise sur la base de données datant d’au moins 10 jours».

Au total, le reconfinement concerne 16 millions d’Italiens.

Le nord de l’Italie a été le plus durement touché par la pandémie, qui a frappé la péninsule fin février, entraînant un confinement généralisé début mars, avec de très lourdes conséquences économiques et sociales.

Depuis, le virus a fait près de 40 000 victimes, alors que le pays affronte une seconde vague de COVID-19.

6h40 | Coronavirus: le premier ministre suédois à l’isolement après un cas contact.

Dennis Van Tine/Future Image/WENN.com

Le premier ministre suédois Stefan Löfven s’est confiné par précaution avec sa femme après avoir été exposé à un cas contact au coronavirus, a-t-il annoncé jeudi.

«C’est la seule chose responsable à faire dans la situation», a souligné le chef du gouvernement social-démocrate dans un message sur les réseaux sociaux, précisant que sa conjointe et lui allaient bien et n’avaient pas de symptômes.

En Suède, l’épidémie «évolue rapidement dans le mauvais sens» et «la situation est sérieuse», a reconnu M. Löfven.

Alors que des dispositifs ont été largement imposés ailleurs en Europe, la Suède a mené une stratégie basée sur des recommandations, sans confinement et quasiment sans mesures coercitives.

Après une première vague qui s’était traduite par un lourd bilan (plus de 5000 morts), le pays a obtenu de bons résultats entre juillet et la mi-octobre. Depuis, le nombre de cas est remonté en flèche et la courbe des morts est elle aussi repartie à la hausse ces derniers jours.

Mercredi, 28 nouveaux décès ont été rapportés. La barre des 6000 morts devrait être franchie ce jeudi.

6h39 | La Grèce se reconfine à partir de samedi face au coronavirus.

AFP

La Grèce se reconfinera dès samedi pour trois semaines pour faire face à la deuxième vague de la pandémie, a annoncé jeudi le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, signalant une augmentation «dangereuse» du nombre de morts dans le pays.

«C’était une décision difficile», mais «les mesures doivent être prises pour trois semaines afin de vaincre la deuxième vague» du coronavirus, a indiqué le premier ministre en visioconférence.

Il a précisé que les Grecs ne pourraient désormais sortir de chez eux qu’après y avoir été autorisés par un SMS reçu sur leur téléphone portable.

Le confinement doit commencer à 6h (heure locale) samedi, et seuls les «magasins essentiels», dont les supermarchés et les pharmacies, resteront ouverts, selon Kyriakos Mitsotakis.

Pour sortir de chez soi, il faudra fournir par SMS un motif (visite médicale, pharmacie, travail, exercice physique, funérailles, etc.) ainsi qu'un horaire, et obtenir le feu vert des autorités, également par SMS.

Contrairement à ce que l'on avait décidé lors du premier confinement imposé pour six semaines fin mars, «les écoles maternelles et primaires resteront ouvertes», a indiqué le premier ministre.

L’enseignement à distance recommencera pour les collèges et les lycées, les universités fonctionnant déjà à distance, en vertu des récentes mesures. 

Ce reconfinement intervient alors que le nombre de morts et de personnes infectées par le nouveau coronavirus augmente quotidiennement: 2646 nouveaux cas et 18 morts ont été enregistrés mercredi, une hausse notable par rapport aux chiffres quotidiens de la semaine dernière.

Au total, le coronavirus a fait 673 morts en Grèce, où l'on dénombre près de 47 000 cas. 

0h55 | Au Royaume-Uni, le nouveau confinement pour lutter contre la pandémie de coronavirus entre en vigueur jeudi. Les entreprises qui avaient déjà eu du mal à se remettre du premier «lockdown» sont exaspérées et angoissées. Témoignage de trois entrepreneurs londoniens.

Photo Adobe Stock

0h00 | Leur restaurant coulé par la pandémie.

twentysix studio - stock.adobe.c

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.