/news/education
Navigation

En semaine de relâche à cause du changement d’heure

Coup d'oeil sur cet article

Des élèves du réseau scolaire privé sont en semaine de relâche en Mauricie et ça n'a rien à voir avec la pandémie, mais plutôt avec le changement d'heure de la fin de semaine dernière.

À l'école primaire Vision de Trois-Rivières, les 325 élèves sont à la maison, sans devoirs ni leçons. On avait remarqué que le retour à l'heure normale avait un effet sur le comportement des écoliers.

«Nous, on voyait des changements chez les enfants à ce moment-ci de l'année. Il y a une plus grande fatigue, un plus grand taux d'absentéisme. On avait des enfants qui étaient plus fragiles face à des risques comme la gastro-entérite», défend la directrice, Caroline Melançon.

Cette relâche n'a pas d'impact sur le calendrier scolaire, qui compte toujours 180 jours. Pour compenser ce congé, les cours débutent plus tôt en août.

Les écoles privées de niveau secondaire ont adopté la même pratique. Au collège Notre-Dame-de-l'Assomption de Nicolet, la relâche arrivera la semaine prochaine.

Le changement d'heure est aussi la principale justification. Cette semaine de relâche coïncide avec la fin de la première étape du calendrier scolaire.

Au séminaire Sainte-Marie de Shawinigan, ce sera la même chose. Son directeur ajoute que cette année, il y aura une raison de plus de maintenir cette pratique: marquer une pause dans l'application des restrictions sanitaires, surtout du port du masque, dans les murs de l'établissement.