/news/green
Navigation

Les Montréalais profitent de la vague de temps doux

Les Montréalais profitent de la vague de temps doux
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Les Montréalais comptent bien profiter du redoux qui devrait se poursuivre jusqu’à mardi prochain et ils étaient déjà nombreux à se prélasser à l’extérieur jeudi sur l’heure du midi, histoire de changer un peu de décor en cette période de confinement.

• À lire aussi: Le mercure frôle les 20 degrés: il n’a jamais fait aussi beau en 80 ans en novembre

Devant le Café Vito, dans Villeray, les jumeaux Gabriel et Dominique Barbe sirotaient un café sur un banc. Les jumeaux, qui travaillent dans l'industrie du jeu vidéo, font fréquemment des marches pour rompre avec la monotonie des écrans d’ordinateur. 

Les Montréalais profitent de la vague de temps doux
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«On sent que c’est une dernière chance pour en profiter pour le moral, ça donne du "pep"», s’est exclamé Gabriel, en riant. 

Un peu plus loin, au parc Jarry, le stratège en question alimentaire Éric Darier contemplait une allée d’herbes graminées, assis sur un banc. Le résident du secteur estime que cette période de redoux est un «luxe total» pour prendre un peu de vitamine D et de longues marches de quelques kilomètres, chose qu’il fait quotidiennement. 

Les Montréalais profitent de la vague de temps doux
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Un peu plus loin, Louise Laporte et son amie Olga Kahalova cueillaient quelques brins de roseau – en demeurant à deux mètres de distance l’une de l’autre – pour en faire des décorations. 

«Au mois de novembre, il me semble que c’est du jamais-vu, je me sens merveilleusement bien», se réjouit Mme Kahalova. 

Les Montréalais profitent de la vague de temps doux
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«C’est agréable, c’est sûr», renchérit Mme Laporte. 

Si quelques couples et des familles pique-niquaient sur les tables çà et là, c’était également le paradis pour plusieurs citoyens actifs venus se dégourdir les jambes, jouer au soccer ou faire du jogging. 

Marie-Frédérique Robert et Vincent Globinsky se lançaient, quant à eux, le frisbee et le ballon sur le grand terrain vague. 

«Ça fait un petit bout qu’on voulait faire du frisbee, quand le soleil est sorti, on s’est dit: c’est là ou jamais», explique Vincent Globinsky. 

Les Montréalais profitent de la vague de temps doux
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Sous les arbres encore colorés par l’automne, l’ambiance était paisible. Habitant près du parc, Caroline Loncol Daigneault a pris une pause du travail pour y faire sa séance de yoga et se reconnecter avec la nature. 

«Quand on est en télétravail, on peut structurer nos journées comme on veut de manière plus spontanée et se permettre des pauses», dit celle qui dirige la galerie d’art de l’Université de Sherbrooke. 

Les Montréalais profitent de la vague de temps doux
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Jusqu’à mardi

Selon Environnement Canada, Montréal traverse actuellement son plus long redoux automnal, ou été des Indiens, depuis 1938. 

Cette chance durera jusqu’à mardi, d’après le météorologue Alexandre Parent. Le mercure de Montréal est monté jusqu’à 20,6 degrés jeudi, battant le record de 19 degrés atteint à pareille date en 1988. 

Les Montréalais profitent de la vague de temps doux
Photo Agence QMI, Joël Lemay

«Cette période de douceur se démarque surtout par sa durée, ce serait la semaine la plus longue à Montréal où le mercure a dépassé la barre des 15 degrés. La plus longue avait duré cinq jours en 1938», souligne-t-il. 

D’après les prévisions, le reste de novembre sera plus clément par rapport à la normale en raison de l’organisation des vents en altitude. 

Les Montréalais profitent de la vague de temps doux
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Si Environnement Canada ne prévoit donc pas d’hiver hâtif avant la fin de novembre, Éric Darier, lui, est déjà prêt. 

«Je me suis acheté des raquettes pour marcher dans le parc cet hiver. Je n’ai pas l’intention de me laisser abattre par la COVID-19 et le confinement. On va continuer les activités dans le parc», conclut-il avec entrain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.