/sports/tennis
Navigation

«C’est difficile» - Sylvain Bruneau

WTA-SPO-TEN-MIAMI-OPEN-2019---DAY-5
Photo d'archives AFP Même s’ils sont séparés par la distance, Bianca Andreescu et Sylvain Bruneau continuent de se parler tous les jours.

Coup d'oeil sur cet article

Bianca Andreescu n’a pas disputé un seul match depuis octobre 2019, elle qui a été blessée à un genou. La pandémie et une blessure à un pied l’ont également empêchée de revenir au jeu en 2020.

Mais la championne des Internationaux des États-Unis et de la Coupe Rogers en 2019 a récemment livré un message rassurant : elle sera à «100%» pour les Internationaux d’Australie, en janvier prochain.

En entrevue à l’émission Salut, Bonjour! vendredi, son entraîneur Sylvain Bruneau est allé dans le même sens.

«Les pépins physiques qui l’empêchaient de performer sont derrière elle. Elle a repris l’entraînement et se sent bien. Évidemment, il y a encore deux longs mois avant le début des Internationaux d’Australie.»

«Le plan, c’est de se rendre à Dubaï le 20 novembre pour un bon trois semaines d’entraînement. On se rendra ensuite en Australie pour poursuivre la préparation. Nous avons encore beaucoup de temps devant nous pour revenir à point».

Une tâche ardue

Avant de tomber au combat, Andreescu enchaînait les victoires à un rythme fou. Sa confiance était à son plus haut.

Mais comment, en tant qu’entraîneur, peut-on s’assurer de garder notre protégée dans un bon état d’esprit alors qu’elle ne joue pas?

«C’est difficile», a admis Bruneau.

«Bianca carbure à l’adrénaline et elle veut jouer. Mais on a eu plusieurs discussions et on a fait beaucoup de séances vidéos. Sauf que rien de tout ça ne remplace un véritable match...»