/weekend
Navigation

Salon du livre de Montréal: Une édition à part

Salon du livre de Montréal
Photo courtoisie, François Ollivier Palais des congrès de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Malgré tout ce qui se passe depuis quelques mois, il va quand même y avoir cette année un Salon du livre de Montréal, qui se tiendra du 12 au 15 novembre prochains. Voyez maintenant ce qu’il vous réserve.

Bon. On n’apprendra rien à personne en disant que cette année, il a souvent fallu faire preuve d’imagination et de débrouillardise pour continuer à fonctionner à peu près normalement tout en respectant les consignes de santé publique. Alors tel qu’on peut déjà le deviner, préparer la 43e édition du Salon du livre de Montréal a été tout un défi. Car évidemment, pas question d’accueillir 100 000 lecteurs et bouquineurs en personne entre les murs du Palais des congrès, où le Salon devait se dérouler pour la première fois après des décennies de Place Bonaventure.

« D’ordinaire, c’est en mars qu’on commence à travailler sur le Salon suivant », explique Olivier Gougeon, directeur général du Salon du livre de Montréal.

Sauf que vous vous rappelez ce qui est arrivé en mars ? Oui, c’est ça. Le confinement. « Il était donc impossible de savoir ce qui allait se passer en novembre, soit neuf mois plus tard, poursuit Olivier Gougeon. Mais on se doutait bien qu’on n’allait pas pouvoir tenir un salon avec des kiosques, comme on le fait d’habitude. Par contre, le Salon devait avoir lieu parce que c’est un événement littéraire qui a une importance capitale pour ses côtés festif, économique et culturel. C’est un moment de rassemblement, où il y a une énergie qui se passe. Alors pour qu’il demeure, il fallait transformer l’événement. Et c’est là qu’on s’est dit que si les gens ne pouvaient pas venir au Salon pour les raisons qu’on connaît, ce serait le Salon qui irait vers les gens. »

À vos ordis, tablettes et cellulaires

Cette année, le Salon du livre de Montréal va donc être 100 % virtuel... et 100 % gratuit ! « On voulait que ce soit le plus simple possible, souligne Olivier Gougeon. Pour ça, on a refait le site web du Salon, grâce auquel les gens pourront accéder à du contenu en direct, et même interagir à l’aide d’un système de clavardage intégré. »

En tout et pour tout, on nous promet près de 500 activités qui, cette fois encore, sauront ravir les amoureux des livres. « Il va entre autres y avoir des confidences d’écrivain, des tables rondes, des animations jeunesse et des spectacles cabaret festifs diffusés en direct, une centaine de capsules vidéo de trois minutes dans lesquelles des auteurs vont présenter leur dernier livre et toutes sortes de microévénements partout à travers la ville, ajoute Olivier Gougeon. On a également voulu reproduire les fameuses séances de dédicaces, recréer ces moments de rencontre privilégiés entre auteurs et lecteurs. Comment ? Avec des tête-à-tête virtuels. En allant sur le site et en achetant le livre de l’auteur ou de l’autrice qu’ils souhaitent rencontrer, les gens pourront prendre rendez-vous et obtenir un entretien privé de 5 minutes ou un entretien de 25 minutes partagé avec cinq autres personnes. Pas moins de 230 auteurs et autrices ont accepté de se prêter au jeu. Et si on tient compte de toutes les activités proposées pendant le Salon, on parle plutôt de 470 auteurs, presque tous d’ici. »

Les animations en direct à surveiller  

Dans le cadre de cette édition un peu particulière, cinq grandes thématiques ont été retenues et chacune d’elles va donner lieu à plusieurs animations en direct entre le 12 et le 15 novembre. Voici celles qu’Olivier Gougeon, directeur général du Salon du livre de Montréal, recommande :

Pour la thématique Féminisme :
L’image corporelle des adolescentes : la quête de l’identité, une table ronde animée par Catherine Voyer-Léger accueillant les autrices Laurence Beaudoin-Masse, Vanessa Duchel et Marie-Noëlle Hébert. « La société change, se transforme, et on a besoin d’en parler », ajoute Olivier Gougeon. 

En direct le 13 novembre à 13 h

Pour la thématique 2020... et après ?
Finances et pandémie : traverser la crise 1 $ à la fois, une table ronde portant cette fois sur les meilleurs moyens de garder la tête hors de l’eau. Avec les auteurs Pierre-Yves McSween, Fabien Major et Jean-Sébastien Pilotte. 

En direct le 14 novembre à 11 h 30

Pour la thématique Récit et inspiration :
Journaux intimes et récits, un spectacle cabaret au cours duquel Martine Delvaux, Émilie Bibeau, Pascale Navarro, Louise Portal, Marie Darsigny, René-Richard Cyr et André Ducharme vont tour à tour lire des extraits de leur livre. 

En direct le 15 novembre à 20 h
 

Pour la thématique Famille et enfance :
Les confidences d’écrivains avec Catherine Mavrikakis et Mathieu Leroux. « Tous les deux vont parler d’un parent disparu », précise Olivier Gougeon. 

En direct le 12 novembre à 17 h
 

Pour la thématique Pluralité des voix :
L’impact du mouvement queer dans la littérature québécoise, une table ronde, avec les auteurs Mariève Maréchale, Nicholas Dawson et Antoine Charbonneau-Demers, qui promet d’être fort intéressante. 

En direct le 13 novembre à 20 h


Pour découvrir toute la programmation du Salon, on visite le site salondulivredemontreal.com.