/sports/tennis
Navigation

Auger-Aliassime et Andreescu volent au secours du tennis canadien

Auger-Aliassime et Andreescu volent au secours du tennis canadien
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Tennis Canada a lancé une nouvelle campagne de financement, lundi, à laquelle Félix Auger-Aliassime et Bianca Andreescu participeront généreusement. 

Visant à soutenir le tennis «à tous les niveaux partout au pays», l’initiative (Re)bâtir une #Nationdetennis appuie notamment l’élite, les tournois canadiens ainsi que les initiatives communautaires et les programmes de masse frappés durement par la pandémie de la COVID-19.

Le public pourra donc contribuer sur le site internet de la fédération nationale d’ici la fin décembre. À l’image d’Anton Rabie, codirecteur général de Spin Master, Auger-Aliassime et Andreescu égaleront chacun les dons, dollar pour dollar, jusqu’à concurrence de 50 000 $. C’est la deuxième année consécutive que les deux athlètes réinvestissent dans le tennis canadien après leur participation à la campagne #Devenirchampion en 2019.

Auger-Aliassime et Andreescu volent au secours du tennis canadien
Photo d'archives, AFP

«Il est très important pour moi d’apporter mon soutien à cette campagne de financement, a mentionné Auger-Aliassime dans un communiqué. Cette année a été très difficile pour plusieurs personnes. En ce qui me concerne, c’est une priorité d’aider les jeunes joueurs de tennis à atteindre leurs objectifs. J’espère que plusieurs Canadiens se joindront à nous et feront de même. Heureusement, je suis dans une situation qui me permet d’aider les jeunes joueurs de tennis de tout le Canada à bénéficier des mêmes chances que moi, en dépit des conséquences économiques de la pandémie.»

«Le tennis canadien a connu beaucoup de succès au cours des dernières années, mais, malheureusement, 2020 a été difficile pour tous les joueurs, des débutants jusqu’aux professionnels, a ajouté Andreescu. Je n’ai aucun doute que le tennis connaîtra une renaissance au Canada et que nous continuerons de nous positionner comme un pays inspirant. Je pense que redonner à mon sport est la bonne chose à faire pour permettre à la relève de réussir. Les joueurs de demain méritent le soutien que j’ai eu au cours de mon cheminement.»

Baisses importantes

À la suite du report des épreuves de la Coupe Rogers, Tennis Canada s’attend à perdre 17 millions $ en 2020 en raison de lacunes importantes dans les revenus de tournoi. Ces profits constituent près de 90 % de l’investissement financier annuel pour le développement du sport.

«La réalité, c’est que l’insuffisance des ressources pour soutenir un programme de l’élite de qualité mondiale pourrait durer cinq ans ou même davantage, a déclaré Michael Downey, président et chef de la direction de Tennis Canada. La génération des jeunes joueurs canadiens pourrait être privée du soutien nécessaire à la réalisation de ses objectifs et au développement de futurs champions et championnes de niveau international qui inspireraient la prochaine génération.»