/finance/business
Navigation

Des missiles faits en Beauce?

La firme MBDA espère obtenir des fonds publics pour son projet de 70 millions $

CZECH-DEFENCE-EXHIBITION-IDET
Photo AFP Pour MBDA Missile Systems, l’autorisation de Québec est « surtout symbolique étant donné la nature des produits du client ».

Coup d'oeil sur cet article

Un géant mondial de l’armement veut ouvrir une usine de missiles de 70 millions de dollars en Beauce pour fabriquer des munitions « faites au Québec » pour équiper les navires canadiens, a appris Le Journal.

« Il y a des groupes qui seront contre ça, mais ces produits-là seront sur les navires, et peut-être d’autres équipements des Forces armées canadiennes (FAC), donc c’est juste un avantage de les produire ici au lieu d’ailleurs », lance Matthew Conway du Groupe Capital Hill, lobbyiste pour le géant européen MBDA Missile Systems.

Avec des ventes de 5,7 milliards de dollars, un catalogue de 45 missiles et 15 autres en développement, MBDA Missile Systems, qui a comme actionnaires Airbus (37,5 %), BAE Systems (37,5 %) et Leonardo (25 %), est un poids lourd.

« Une usine de ce type pour des missiles prend beaucoup de terrain pour une question de sécurité. On s’entend qu’on ne peut pas mettre cela sur l’île de Montréal », laisse tomber M. Conway, avec une pointe d’humour.

Ex-candidat de l’ADQ

Au Journal, l’ex-candidat adéquiste et ex-attaché de presse conservateur, qui prévoit pousser le dossier au bureau du premier ministre François Legault, est catégorique : mieux vaut avoir l’usine chez nous.

« Ça serait une façon de créer des emplois ici, pour des navires ici », plaide-t-il.

En mars 2018, Le Canada Français avait rapporté que MBDA Missile Systems jonglait avec l’idée de bâtir une usine à Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, mais c’est désormais la Beauce qui est dans leur mire.

Des échanges auraient eu lieu ces dernières années entre Luc Provençal, ex-maire de Beauceville, actuel député caquiste de Beauce-Nord, et MBDA Missile Systems, avance Matthew Conway.

Le Journal n’a cependant pas pu en savoir davantage parce que nos nombreuses demandes d’entrevue avec Luc Provençal sont restées lettre morte ces derniers jours.

« On a mis la Beauce [dans le Registre des lobbyistes] parce qu’il y a déjà eu des discussions dans le passé, mais ils sont assez flexibles pour que ce soit n’importe où au Québec. Il y a aussi des gens au Nouveau-Brunswick qui seraient peut-être intéressés », a poursuivi M. Conway, qui évalue les possibilités d’obtenir des subventions du gouvernement Legault.

Jointe par Le Journal, MBDA Missile Systems a indiqué qu’elle allait accorder une entrevue au cours des prochains jours pour dévoiler les détails du projet.


Dans sa biographie sur le site du Groupe Capital Hill, on peut lire que Matthew Conway a « été très actif dans la politique québécoise depuis son passage à l’Action démocratique du Québec (ADQ), forgeant de nombreuses relations étroites avec les membres et le personnel du gouvernement actuel à Québec ». 

MBDA Missile Systems 

Une usine de fabrication de missiles de MBDA, à Bourges dans le centre de la France.
Photo AFP
Une usine de fabrication de missiles de MBDA, à Bourges dans le centre de la France.

Fondation : 2001

Siège social : Le Plessis-Robinson (France)

Employés : 11 500

PDG : Éric Béranger

Ventes : 5,7 milliards $ (2019)

Actionnaires : 

  • Airbus (37,5 %), 
  • BAE Systems (37,5%)  
  • Leonardo (25 %)