/lifestyle/health
Navigation

Les soupes de saveur Thaïe sous la loupe

JM 1109 Nutrition
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Avec les journées fraîches, les soupes chaudes sont assurément une source de réconfort ! Les saveurs exotiques sont plus populaires que jamais. Cette semaine, les soupes-repas d’inspiration thaïlandaise passent sous la loupe. 

Les soupes thaïes sont traditionnellement composées de cari rouge, de lait de coco ou de bouillon de légumes épicé et de nouilles de riz. En ajoutant une source de protéines (viande, volaille, poisson, tofu ou légumineuses), elles peuvent constituer un repas complet.

Notre analyse

Les soupes thaïes prêtes à manger, surgelées ou déshydratées ont fait l’objet du banc d’essai. Douze soupes ont été analysées. 

Aux fins de cette analyse, les produits ont été comparés pour une portion standardisée de 400 ml et par portion individuelle dans le cas des soupes déshydratées vendues en format de consommation unique (425-450 ml).

Chaque portion contient :  

  • Entre 112 et 576 calories ;    
  • Entre 1,5 et 35 g de lipides ;    
  • Entre 0,5 et 22,4 g de gras saturé (3 % et 112 % de la valeur quotidienne [VQ]) ;    
  • Entre 6 et 18 g de protéines ;    
  • Entre 1 et 18 g de sucres ;    
  • Entre 0 et 12 g de fibres ;    
  • Entre 880 et 1880 mg de sodium (38 % et 82 % de la valeur quotidienne [VQ]).        

Une note globale a été attribuée à chaque produit selon la pondération suivante :   

  • Teneur en sodium (25 % de la note) ;     
  • Teneur en gras saturés (20 % de la note) ;     
  • Protéines (20 % de la note) ;     
  • Sucres (15 % de la note) ;     
  • Qualité de la liste d’ingrédients (20 % de la note).          

Quelques choix qui se démarquent  

Tous les choix analysés sont trop salés pour en faire un bon choix de soupes-repas. La moyenne du sodium est de 1176 mg, ce qui est beaucoup trop pour un repas. Donc, pour une experte en nutrition, aucun produit ne peut être considéré comme un bon choix. Voici, toutefois, quelques produits qui se distinguent.

JM 1109 Nutrition
Photo courtoisie

Par portion de 400 ml, la soupe au poulet thaï saveurs du monde Le Choix du Président apporte 4 g de lipides, dont 2,4 g de gras saturés, 8 g de protéines, 1,6 g de sucres et 1,6 g de fibres. Cette soupe, malgré son apport de 880 mg de sodium, est l’option la moins salée du banc d’essai. Elle est aussi sans colorants et arômes artificiels et contient peu d’additifs alimentaires. Elle contient peu de gras et de sucres. Ses teneurs en calories (112) et en protéines restent insuffisantes pour en faire un repas complet. 

JM 1109 Nutrition
Photo courtoisie

Si on apprécie la teneur en fibres de la soupe thaïlandaise aux lentilles et noix de coco C’est prêt ! (8 g par portion de 400 ml) et son apport en protéines supérieur à la moyenne (11 g), elle est trop salée (1216 mg) pour entrer dans un palmarès. Grâce notamment à sa liste d’ingrédients, elle obtient un pointage supérieur à la moyenne.   

Les moins bons choix  

Les soupes prêtes à manger KHAO SOI au poulet, la soupe thaï au poulet surgelée Thaïzone ainsi que le mélange déshydraté pour soupe aux nouilles et au poulet saveur artificielle Nongshim sont les choix les moins intéressants du banc d’essai parce que ces soupes contiennent des valeurs élevées en sodium et des listes d’ingrédients longues, truffées d’additifs.  

JM 1109 Nutrition
Photo courtoisie

La soupe Thaïzone est la plus salée de notre analyse. Elle contient 1880 mg de sodium, soit 82 % de la VQ ! Elle contient 12 g de lipides, dont 10 g de gras saturés (50 % de la VQ). De plus, l’huile de palme fait partie de sa liste d’ingrédients. 

JM 1109 Nutrition
Photo courtoisie

La soupe Nongshim contient peu de protéines (6 g), 15 g de lipides, soit 8 g de gras saturés (40 %), 1300 mg de sodium (56 % de la VQ) et une longue liste d’ingrédients. L’huile de palme figure en 3e place ! On y retrouve aussi du sirop de fructose et plusieurs additifs alimentaires comme le glutamate monosodique, l’inosinate disodique et le guanylate disodique. 

JM 1109 Nutrition
Photo courtoisie

Malgré sa teneur élevée en protéines (près de 18 g), la soupe khao soi au poulet Thaï Express est la plus sucrée et la plus grasse du banc d’essai. Cette soupe apporte 17,6 g de sucres et 35,2 g de lipides et 22,4 g de gras saturés (112 % de la VQ). De plus, elle apporte 1376 mg de sodium (60 % de la VQ). La liste d’ingrédients est longue et on dénote la présence de glutamate monosodique, un rehausseur de saveur qui peut provoquer des réactions de type allergique ou une réaction d’hypersensibilité chez certaines personnes.  

 

Des listes d’ingrédients favorables  

JM 1109 Nutrition
Photo courtoisie

La soupe à la courge musquée, noix de coco et au cari Compliments (350 g) ne peut être considérée comme étant une soupe-repas, puisqu’elle ne contient pas de source de protéines. Sa liste d’ingrédients est par contre beaucoup plus intéressante que celles des autres produits analysés et elle apporte aussi moins de sodium, soit 740 mg de sodium par portion individuelle de 350 g.

JM 1109 Nutrition
Photo courtoisie

La soupe cari-coco Commensal affiche aussi une belle liste d’ingrédients et ses valeurs nutritionnelles s’approchent de la soupe Compliments. Comme elle n’est pas considérée comme une soupe-repas, une portion de 250 ml, qui apporte 570 mg de sodium, suivie d’un repas avec peu de sodium peut être une bonne option.

Recommandations canadiennes  

Toutes les soupes analysées sont des sources importantes de sodium. Selon le rapport – L’apport en sodium chez les Canadiens en 2017 –, les soupes représentent la 5e plus grande source de sel dans notre alimentation. Une quantité excessive de sodium peut contribuer à une augmentation de la tension artérielle, ce qui peut augmenter les risques d’accidents vasculaires cérébraux (AVC), de maladies cardiaques et de maladies rénales. Les régimes riches en sel figurent parmi les principaux risques alimentaires de décès et d’incapacité dans le monde. Les adultes canadiens âgés de 19 à 70 ans consomment quotidiennement, en moyenne, de 2030 mg de sodium à 3420 mg, selon l’âge et le sexe. Santé Canada recommande de ne pas dépasser 2300 mg de sodium par jour.  

Merci à Chloé Fleurent-Grégoire, stagiaire en nutrition, pour sa précieuse collaboration.


 Pour d’autres conseils : visitez isabellehuot.com

50 meilleurs vins de 2020 à moins de 20$