/entertainment/tv
Navigation

Quand la réalité dépasse la parodie

Our Cartoon President
Photo courtoisie, Showtime La série d’animation Our Cartoon President a pris fin dimanche soir, un peu en queue de poisson...

Coup d'oeil sur cet article

Après trois saisons collées sur l’actualité, la comédie d’animation satirique Our Cartoon President s’est terminée dimanche en servant un épisode dans lequel Donald Trump perdait une élection serrée aux dépens de Joe Biden.

Malgré quelques bons moments, cette finale relayée par Showtime et Crave s’est avérée décevante. C’était une pâle copie du cirque qu’on a connu au cours des sept derniers jours.

Pas assez surréel

La parodie du célèbre discours de 2 h 20 du matin de Trump résume le principal problème de l’épisode. Quand un candidat déclare avoir gagné l’élection alors que rien n’est joué, qu’il demande qu’on arrête le dépouillement du scrutin et qu’il promet d’aller en cour suprême pour contester les résultats, les auteurs d’une satire doivent redoubler d’imagination et d’efforts pour surprendre.

Malheureusement, ceux d’Our Cartoon President n’y sont pas arrivés.

L’allocution originale du président était trop surréelle. Les enchères étaient trop hautes. Il n’y avait nulle part où aller.

Quand les véritables événements sont aussi abracadabrants, les chances de décevoir en tentant d’en rire sont beaucoup, beaucoup plus grandes. Voilà pourquoi on souhaite bonne chance à l’équipe du Bye bye 2020.

Faute de temps, les scripteurs d’Our Cartoon President n’ont pas parodié le point de presse de samedi, quand l’avocat de Donald Trump s’est adressé aux médias à partir du terrain de stationnement d’une entreprise de paysagement en banlieue de Philadelphie baptisée Four Seasons Total Landscaping, endroit que l’équipe du président aurait confondu avec Four Seasons, la chic chaîne hôtelière. On convient qu’il s’agit d’un autre sketch casse-gueule. Mais on aurait été curieux de voir le résultat.

De bons moments

La parodie a néanmoins réussi à dépasser la fiction à quelques reprises durant cette ultime demi-heure d’Our Cartoon President. Parmi ces moments, signalons le mariage entre deux des fils du leader républicain, Donald Trump Jr. et Eric Trump, et Hillary Clinton, qui tente d’emmurer Bill Clinton pour maximiser ses chances d’accéder aux plus hautes fonctions en 2024.

Le coup de téléphone entre Trump et Poutine n’est pas passé inaperçu non plus, surtout quand l’homme d’affaires devenu politicien a demandé s’il pouvait démarrer une guerre civile advenant sa défaite.