/news/green
Navigation

Encore des records de chaleur pulvérisés

Encore des records de chaleur pulvérisés
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L'été des Indiens qui s'éternise au Québec, au grand bonheur de ceux qui redoutent l'arrivée de l'hiver, a encore permis de fracasser de vieux records mardi. 

À Montréal, le mercure a grimpé jusqu'à 22,1°C à l'aéroport Montréal-Trudeau aux environs de 14h, du jamais vu dans l'histoire de la métropole pour un 10 novembre, selon les données d'Environnement Canada.

La marque battue mardi permet même d'éclipser un record datant d'aussi loin que 1948, alors que le thermomètre avait pointé jusqu'à 18,3°C.

Loin d'être en reste, la capitale provinciale a, elle aussi, battu un record alors que la température s'est élevée jusqu'à 20,4°C à 14h à l'aéroport Jean-Lesage.

Il s'agit cependant d'une marque moins historique que celle dans la métropole, le précédent record remontant seulement à 2015. Il avait alors fait bien moins chaud que mardi, le mercure n'ayant grimpé que jusqu'à 12,8°C.

Bien évidemment, les températures dignes plus du mois de juin que de novembre qui règnent sur le Québec sont bien éloignées des normales saisonnières. Les Montréalais devraient plutôt, normalement, se contenter d'un maximum de 6,8°C et voir le mercure passer légèrement sous le point de congélation durant la nuit.

La vague de chaleur exceptionnelle qui perdure au Québec doit se terminer mercredi, avec des températures attendues de 22°C à Montréal et de 19°C à Québec. L'arrivée d'un petit système dépressionnaire porteur de quelques averses chassera finalement la douceur pendant la nuit, faisant plonger le mercure d'une dizaine de degrés jeudi.

La température continuera de se rapprocher des valeurs saisonnières vers la fin de la semaine, tandis que de la grisaille et peut-être même des averses de neige sont attendues à Québec dimanche.