/entertainment/tv
Navigation

Radio-Canada retire un épisode de «La Petite vie» avec Normand Brathwaite

Coup d'oeil sur cet article

Radio-Canada a retiré de sa plateforme web un épisode de La Petite Vie mettant en scène un personnage africain joué par Normand Brathwaite en évoquant qu’il «pourrait être mal compris et ressenti comme une insulte par une partie de l'auditoire».

• À lire aussi: « Il n’y avait rien de tendancieux dans cet épisode-là » -Claude Meunier

• À lire aussi: L’épisode de La petite vie reviendra sur Tou.tv

L’épisode est décrit comme suit dans son synopsis : «Caro présente à Popa et Moman un ami ougandais, professeur en sociologie, qui est au Québec pour étudier les us et coutumes de la famille québécoise typique».   

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

Marc Pichette, directeur des relations publiques de Radio-Canada, a déclaré à l’Agence QMI que le diffuseur public avait reçu un commentaire en lien avec l’épisode, sans toutefois dire si c’est ce commentaire qui a provoqué le retrait.

«Effectivement, plus de vingt-cinq ans se sont passés depuis l'enregistrement public de cet épisode fortement caricatural dont l'humour, au regard de la prise de conscience et des sensibilités actuelles, pourrait être mal compris et ressenti comme une insulte par une partie de l'auditoire. Nous avons donc jugé préférable de le retirer de l'offre d’ICI TOU.TV pour le moment», a-t-il fait savoir dans un courriel.      

  • Écoutez la chronique culturelle d’Anaïs Guertain-Lacroix à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:    

Photo AGENCE QMI

Normand Brathwaite y incarne le professeur en sociologie Napoléon Kiwi Premier, vêtu d’un boubou, un par-dessus commun en Afrique subsaharienne, et s’exprime avec un accent caricatural, à couper au couteau.

«Ça ne me fait rien, a déclaré Normand Brathwaite à l’Agence QMI lundi. Je me mets à leur place (Radio-Canada), pis je trouve que c’est plus simple de l’enlever plutôt que d’avoir du trouble pour quelque chose qui a été fait il y a des années», a commenté l’artiste et animateur.

Popa, joué par Claude Meunier, est vêtu d’un costume de tigre pour «faire Afrique». Caro, jouée par Guylaine Tremblay, réclame la libération des «Tutti Frutti», en référence à la population tutsie du Rwanda.

«Regarde, le beau monsieur, il est noir, noir, noir», lance Moman, jouée par Serge Thériault. Elle déclare un peu plus loin: «Ils sont gentils, les Noirs, et il y en a qui sont même très intelligents. Bruno Suri (Bruny Surin, NDLR), il faut être intelligent, pour courir vite de même».

«Les Ougandais sont tellement généreux, dommage qu’ils soient en bedaine!», s’exclament aussi Popa et Moman.     

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher avec Pierre Nantel sur QUB radio:   

Radio-Canada n’a pas voulu dire si les artisans de l’émission avaient été consultés ou avisés de la décision. L’épisode a été retiré jeudi dernier de la plateforme TOU .TV et les fans de l’émission l’ont immédiatement remarqué.

Joint au téléphone lundi, Claude Meunier, auteur de La Petite Vie, a affirmé ne pas avoir été consulté par Radio-Canada.

En tant qu’«auteur», il a toutefois soutenu qu’il n’avait «pas son mot à dire» si le diffuseur voulait effacer un épisode. «Ils feront bien ce qu’ils veulent!», a lancé le créateur.

Normand Brathwaite est d’avis que toutes les cultures sont caricaturées dans la mythique série.

«Je trouve juste ça bizarre, parce que c’est clair que tout le monde dans cette émission-là, tous les personnages [...], sont tous des caricatures», a-t-il dit.

Avec entre autres des gags de «set carré», de chansons à répondre et de ceinture fléchée, les idées reçues sur le Québec pullulent aussi dans l’épisode en question, intitulé Le vidéo.

Il a initialement été diffusé lors de la deuxième saison, en 1994-1995.

La Petite Vie est une œuvre culte et un classique de la télévision québécoise. Diffusée de 1993 à 1999, elle a obtenu un succès populaire toujours inégalé.

Au sommet de sa gloire, l’épisode de La Petite Vie du 20 mars 1995 avait rejoint 4 098 000 téléspectateurs, soit près des deux tiers de la population du Québec à l’époque. C’est seulement 23 ans plus tard que le record a été battu par l’édition de 2018 du Bye Bye.

Des rediffusions de l’émission à ICI Télé continuent d'obtenir des cotes d’écoute surprenantes, offrant une solide compétition aux autres canaux.

Le retrait de l’épisode a été très mal reçu par des fans de La Petite Vie. Des membres du groupe Facebook «Répliques classiques de la Petite vie» ont dit craindre que cela ne crée un précédent qui pourrait mener au retrait d’autres épisodes.

«Je sais pas vous, mais depuis que j'ai su qu'une émission de la Petite vie a été supprimée ça me fait peur pour nos vielles émissions québécoises. Comment les jeunes vont découvrir notre art, notre musique et notre humour si tout devait être supprimé?», a écrit Jade Grondin, une membre du groupe.

«Vont-ils accuser d'anciens humoristes (Yvon Deschamps, Clémence Desrochers, etc) d'avoir ri de quelque chose de pas correct? Vont-ils supprimer nos chansons car UNE phrase n'est pas correcte?», a souligné Mme Grondin.

Dans La Petite Vie, l’acteur Michel Côté a incarné Jean-Lou, un homosexuel efféminé au maximum. Benoit Brière a joué un français vêtu d’une camisole, baguette sous le bras. Ti-mé, alias Popa, et Stimé, joué par Stéphane Rousseau, ont multiplié les blagues sur les nains, entre autres choses.

La maison de production Avanti Groupe, qui a produit l’émission du début à la fin, n’a pas retourné les demandes d’entrevue de l’Agence.

– Avec la collaboration de Marie-Josée R. Roy, Agence QMI