/news/coronavirus
Navigation

Renforts au Saguenay–Lac-Saint-Jean: les travailleurs de la santé déçus

Coup d'oeil sur cet article

Les travailleurs qui s'attendaient à ce que le ministre de la Santé confirme l'arrivée de renfort dans les établissements de santé du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont plutôt eu droit à un rappel des consignes sanitaires.

Leurs représentants syndicaux réclament des ressources supplémentaires dans les plus brefs délais. «J'étais extrêmement déçue, a indiqué la présidente du Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay–Lac-Saint-Jean affilé à la FIQ, Julie Bouchard. Je pensais sincèrement qu'il allait arriver avec des solutions concrètes.»

Elle espérait de l'aide externe pour aider les travailleurs à bout de souffle. «Je parlais récemment avec une infirmière qui me disait avoir fait 80 heures de travail en cinq jours, a raconté Mme Bouchard qui rappelle que l'armée canadienne a été déployée dans des établissements de santé durement affectés lors de la première vague.»

Selon Mme Bouchard, «les gens se sentent abandonnés. Ce n'est pas vrai que le réseau régional de la santé est encore capable d'en prendre».

Le président du Syndicat des employés de la catégorie 2 affilié à la CSN partage sa déception. «Ça aurait été une bonne nouvelle d'être capable d'avoir du renfort pour les deux ou trois prochaines semaines», a souligné Gaston Langevin.

«Y'a plusieurs personnes qui sont sorties du réseau actuellement parce qu'elles sont testées COVID, mais on ne parle pas de celles qui sont sorties en arrêt de travail pour cause de maladie», a-t-il ajouté.

À l'Hôpital de Chicoutimi, 112 travailleurs de la santé ont contracté le virus. À celui d'Alma, ils sont 84 et au CHSLD Jacques-Cartier, 41, selon le plus récent bilan.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres