/news/politics
Navigation

Retrait d’un épisode de La petite vie: le chef du PQ veut une loi pour encadrer la censure à Radio-Canada

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti québécois propose d’adopter une «loi-cadre» afin d’assurer la libre circulation des œuvres chez les diffuseurs publics dans la foulée du retrait par Radio-Canada d’un épisode de La petite vie de sa plateforme web TOUT.TV. 

• À lire aussi: Radio-Canada retire un épisode de «La petite vie» avec Normand Brathwaite

«C'est grave, parce que comment allons-nous, à l'avenir, déterminer ce qu'on retire de la libre circulation publique au niveau artistique? À chaque fois qu'il y a un commentaire d'un auditeur? Qui décide? En fonction de quel critère?», s’est insurgé le nouveau chef de la formation politique, Paul St-Pierre Plamondon, mardi.

Radio-Canada a justifié le retrait de sa plateforme web de l’épisode, qui mettait en scène un personnage africain joué par Normand Brathwaite, en évoquant qu’il «pourrait être mal compris et ressenti comme une insulte par une partie de l'auditoire».

Reprenant une de ses propositions formulées à la suite de la suspension temporaire d’une professeure à l’Université d’Ottawa, Paul St-Pierre Plamondon propose de faire adopter une «loi-cadre» pour assurer la «protection de la libre-circulation des œuvres».

«Cette politique-là doit s'appliquer non seulement aux universités, mais elle doit dorénavant s'appliquer aux diffuseurs publics», a-t-il ajouté, mardi.

Se disant «pour la liberté d’expression», la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, propose plutôt à Radio-Canada de mettre l’épisode en contexte lors de sa diffusion.

Pour la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, la censure n’est pas «le meilleur moyen en nulle part dans la vie», mais elle invite la population «à reconnaître qu’on peut blesser nos concitoyens» dans certaines œuvres.

La petite vie est une œuvre culte et un classique de la télévision québécoise. Diffusée de 1993 à 1999, elle a obtenu un succès populaire toujours inégalé.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.