/news/green
Navigation

Arctique: Ottawa préoccupé par un projet menaçant pour la faune

Arctique: Ottawa préoccupé par un projet menaçant pour la faune
AgenceQMI

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre fédéral de l’Environnement, Jonathan Wilkinson, s’est dit préoccupé par un projet américain de prospection sismique dans la réserve faunique nationale de l’Arctique, en raison des conséquences sur la faune et les peuples autochtones.  

La réserve abrite des espèces animales sauvages, dont le caribou, indispensables à la subsistance des autochtones Gwich’in et Inuvialuits. 

«Je suis de près les projets de développement dans la réserve et leurs effets potentiels sur les espèces sauvages qui vont de part et d'autre de la frontière», a indiqué mardi le ministre Wilkinson, par voie de communiqué. 

Pour Ottawa, le projet présente un risque «important» pour la harde ainsi que pour les peuples autochtones. 

«Le calendrier de ce projet s'étend jusqu'à la période où les caribous doivent arriver dans la réserve pour mettre bas, et le projet ouvrirait la porte à de futures activités de développement sur leurs principaux terrains de mise bas», s’est inquiété en outre le ministre de l’Environnement. 

Le projet de développement nommé Marsh Creek East Seismic Exploration fait actuellement l'objet d'un examen environnemental par les États-Unis dans le cadre de consultations publiques. 

«En partenariat avec les gouvernements autochtones et territoriaux, le Canada a continué à soulever d'importantes préoccupations concernant les plans de développement dans la réserve faunique nationale de l'Arctique», a ajouté M. Wilkinson.