/news/green
Navigation

Encore des records pour finir l'été des Indiens

Encore des records pour finir l'été des Indiens
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L'été des Indiens exceptionnel qui a marqué la dernière semaine dans la province s'est achevé, mercredi, avec de nouveaux records qui ont été battus à Montréal et Québec.

Dans la métropole, le mercure a grimpé jusqu'à 19,4 °C à l'aéroport Montréal-Trudeau, permettant ainsi de battre le record de 18,4 °C qui avait précédemment été établi en 2002.

La veille, la métropole avait fracassé un record datant de plus de 70 ans alors que le thermomètre avait dépassé la barre des 22 °C.

La ville de Québec n'est pas demeurée en reste en fracassant, elle aussi, un record datant de 2002. La température s'est élevée jusqu'à 18,4 °C à l'aéroport Jean-Lesage mercredi, soit 4,1 °C de plus que la précédente marque.

L'été des Indiens qu'ont connu les Québécois depuis jeudi dernier demeurera dans les annales non seulement en raison de la douceur de la météo digne d'un mois de juin ensoleillé, mais aussi en raison de sa durée inégalée.

Selon ce qu'avait expliqué le météorologue Alexandre Parent d'Environnement Canada à l'Agence QMI la semaine dernière, il fallait remonter à 1938 pour trouver une série de plus de 5 jours au-dessus de la barre des 15 °C en novembre.

La météo exceptionnelle a permis de dépasser de nombreux records au cours des derniers jours.

Toute bonne chose ayant une fin, les Québécois devront cependant ressortir leurs manteaux dès jeudi, alors que le mercure descendra à 10 °C à Montréal et 9 °C à Québec, des valeurs qui demeurent au-dessus de la moyenne saisonnière.

L'automne devrait peu à peu reprendre ses droits alors que de la grisaille et quelques averses dispersées s'amèneront sur le Québec au cours de la fin de semaine. La température diminuera d'ailleurs peu à peu, pour plonger sous le point de congélation mardi prochain, tant dans la métropole que dans la capitale, indique les prévisions d'Environnement Canada.