/sports/soccer/impact
Navigation

Binks de retour en 2021

Le jeune défenseur a démontré une belle assurance cette saison

SOCCER-USA/
Photo d’archives Luis Binks a fait preuve d’un bel aplomb à sa première saison avec l’Impact.

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il a été transféré au Bologne FC dans les derniers mois, Luis Binks sera de retour avec l’Impact en 2021 sous la forme d’un prêt.

L’arrière central de 19 ans ne regrette sûrement pas d’avoir couru un risque en quittant Tottenham l’hiver dernier pour se joindre au Bleu-blanc-noir.

« Je suis content d’être retour l’an prochain et j’espère que ça va me permettre d’obtenir plus de matchs. Je pense que je peux continuer d’apprendre et de me développer en affrontant une bonne opposition. »

Très utilisé

 Avec 1762 minutes au compteur cette saison, Binks a été le quatrième joueur le plus utilisé par Thierry Henry, le second derrière Zachary Brault-Guillard parmi les défenseurs.

« Je ne m’attendais pas à jouer autant de matchs que j’en ai joué, il y avait des joueurs établis qui avaient joué en Europe, je savais que j’allais devoir travailler fort. »

Cette utilisation a sans doute fait en sorte qu’il a commencé à être affecté par la fatigue en fin de saison et son niveau de jeu a fléchi, ce qui s’est notamment traduit par un manque de discipline.

« Il y avait peut-être un peu de fatigue, mais aussi de la frustration. Certains jaunes sont arrivés tard dans les matchs, il y a un peu des deux.

« Mais je dois faire attention parce que je ne veux pas continuer de rater des matchs en raison d’une accumulation de cartons. »

Croissance

À bien des égards, Luis Binks a quitté l’adolescence pour entrer dans le monde adulte en traversant l’Atlantique en février dernier.

« Je n’ai probablement pas réalisé à quel point j’allais grandir cette saison. Je suis arrivé en pensant que mes parents viendraient tous les mois.

« J’ai appris autant sur le terrain qu’en dehors et je crois qu’en fin de compte, ça va grandement m’aider. »

Binks ne s’attendait surtout pas à jouer la majorité de ses matchs dans des stades vides et ailleurs qu’au stade Saputo.

« Quand j’ai signé en janvier, je m’attendais à voir des foules et à jouer dans différents stades.

« Je suis déçu qu’on n’ait pas joué autant de matchs qu’on aurait dû en plus de ne pas jouer devant nos partisans. »

Pause

Bien qu’il ait les yeux rivés sur les séries éliminatoires, le jeune anglais reconnaît que la pause hivernale est attendue et sera nécessaire.

« L’année n’a pas été facile pour personne. Je suis arrivé dans une ville étrangère, je vis seul et je ne m’attendais pas à être aussi longtemps sans voir ma famille. »

Il entend donc aller se ressourcer dès que l’équipe aura terminé ses matchs de Ligue de champions, le mois prochain.

« J’ai besoin de rentrer à la maison et de penser à autre chose que le foot parce que cette année a été tellement intense.

« J’y serai quelques semaines et je verrai ensuite ce qui se passe. Si la ligue reporte sa saison de quelques semaines, je me trouverai des plans pour m’entraîner. »

Bon développement

 Élève de l’Académie de Tottenham, Binks prenait un risque en quittant les coulisses de la Premier League pour venir jouer dans la Major League Soccer. Il estime cependant avoir pris la bonne décision.

« J’ai eu beaucoup de surprises en MLS parce qu’en étant originaire de l’Europe, la ligue n’est pas perçue comme elle le devrait.

« Je crois sincèrement que dans les prochaines années, elle peut devenir l’une des meilleures ligues au monde en raison de sa diversité et des bons joueurs qui viennent de l’Amérique du Sud. »

Et il n’hésiterait pas à recommander à de jeunes joueurs d’Europe de l’imiter s’ils veulent passer à l’étape suivante.

Je crois qu’il y a beaucoup de jeunes joueurs en Europe qui n’obtiennent pas leur chance et qui deviennent frustrés.

« S’ils peuvent faire leurs débuts dans la MLS, ça ne peut qu’être bon pour eux. Je leur dirais de ne pas hésiter, il y a beaucoup de jeunes ici qui obtiennent de la reconnaissance et ce n’est pas uniquement mon cas. »


La Santé publique a autorisé l’Impact à reprendre l’entraînement au Centre Nutrilait. Les joueurs ont le droit de se déplacer entre leur domicile et le centre d’entraînement pendant leur quarantaine.