/finance/business
Navigation

Un partenaire de Tesla investit dans Nemaska

Notre lithium très attrayant aux yeux des Américains

Coup d'oeil sur cet article

Un fournisseur du constructeur de voitures électriques Tesla vient d’investir dans l’entreprise québécoise Nemaska Lithium.

• À lire aussi: Les investisseurs de Nemaska se sentent floués

Le producteur américain de lithium Livent a annoncé la semaine dernière avoir acquis 25 % de Nemaska, qui possède une mine à 300 kilomètres au nord de Chibougamau, dans le Nord-du-Québec.

« Nemaska est l’un des projets de lithium les plus attrayants dans le monde et il est idéalement situé pour répondre à la demande croissante pour un approvisionnement à haute teneur à destination de l’Amérique du Nord et de l’Europe. Il aura également un profil favorable en matière de développement durable compte tenu de sa localisation en Amérique du Nord et de l’accès facile à l’hydroélectricité, entre autres facteurs », a indiqué Livent dans un communiqué.

Livent est un des fournisseurs de lithium du constructeur automobile Tesla, qui l’utilise dans la fabrication de batteries. Ci-haut, le PDG de Tesla Elon Musk.
Photo d'archives, AFP
Livent est un des fournisseurs de lithium du constructeur automobile Tesla, qui l’utilise dans la fabrication de batteries. Ci-haut, le PDG de Tesla Elon Musk.

Livent sera actionnaire de Nemaska aux côtés de la firme britannique Pallinghurst, qui détiendra également 25 % de l’entreprise. Le ministère québécois de l’Économie a annoncé en août un placement pouvant atteindre 300 millions $ dans Nemaska pour une participation de 50 %. À l’époque, la firme spécialisée Orion faisait aussi partie des investisseurs dans Nemaska, mais on ne sait pas si c’est toujours le cas aujourd’hui. 

  • Écoutez la chronique économique d’Yves Daoust sur QUB radio:

Accord renouvelé avec Tesla

Le siège social de Pallinghurst se trouve à Londres, mais l’entreprise est officiellement constituée à Guernesey, un paradis fiscal.

La semaine dernière, Livent a également annoncé la bonification et la prolongation, jusqu’en 2021, de son contrat de fourniture d’hydroxyde de lithium avec Tesla. L’entreprise a précisé qu’elle poursuivait ses discussions pour étendre cette entente au-delà de l’an prochain.

L’action de Livent a bondi de plus de 15 % suivant ces annonces et la publication de ses résultats trimestriels.

Notons qu’en 2017, l’entreprise de Philadelphie avait investi 10 millions $ US dans la première incarnation de Nemaska.

À l’heure actuelle, la principale source de lithium de Livent se trouve en Argentine. L’entreprise emploie environ 800 personnes dans des installations situées aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Inde, en Chine et en Argentine.