/news/politics
Navigation

Valérie Plante brave un vent de face à un an du scrutin

Pas moins de 60% des Montréalais souhaitent un changement d’équipe à la tête de la métropole du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Denis Coderre ou tout autre candidat pourrait prendre les rênes de la Ville de Montréal, selon le souhait de plusieurs citoyens qui veulent du changement à la tête de la métropole à un an des élections municipales.

• À lire aussi: La mobilité plombe-t-elle les maires?

• À lire aussi: La mairesse qui plantait des pistes cyclables

• À lire aussi: Régis Labeaume serait réélu facilement pour un 5e mandat

Pour reprendre le slogan de la dernière campagne électorale de la mairesse, à l’automne 2017, il semblerait que Valérie Plante ne soit plus « l’homme de la situation », d’après un sondage Léger réalisé la semaine dernière.  

  • Écoutez l'entrevue du V.P de Léger Christian Bourque avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Pas moins de 60 % des Montréalais sondés espèrent que les prochaines élections amèneront un changement d’équipe à la mairie. Cela pourrait s’expliquer par le fait que 51 % des répondants sont insatisfaits du travail effectué par la chef du parti Projet Montréal.  

« Il y a un vent de face pour Mme Plante. L’année à venir s’annonce difficile. [...] Elle a un an pour redevenir la championne de quelque chose » et pour reconquérir les électeurs, commente Christian Bourque, vice-président exécutif chez Léger.     

  • Écoutez la chronique de Caroline St-Hilaire à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:    

Rien n’est joué pour Coderre

Même si 46 % des personnes interrogées souhaiteraient que l’ex-maire Denis Coderre refasse le saut dans une course, seulement 26 % d’entre eux croient qu’il ferait le meilleur chef. 

Photo courtoisie, Laurence Houde-Roy

Et s’il est de plus en plus visible dans les médias, M. Coderre n’a jamais indiqué qu’il serait officiellement candidat l’an prochain.  

« Coderre a une longueur d’avance, mais ça ne veut pas dire qu’une majorité voterait pour lui. [...] On ne le voit pas nécessairement comme un sauveur », précise M. Bourque. 

Ce dernier cite en exemple la question sur les intentions de vote en vue du scrutin du 7 novembre 2021. M. Coderre ne récolterait que 32 % des voix, contre 20 % pour Mme Plante.  

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:   

Un troisième candidat

Selon ce sondage, il y aurait de la place chez l’électorat pour un troisième candidat à la mairie venu de l’extérieur.  

« Si on additionne le 21 % de ceux qui voteraient pour un autre candidat et le 27 % d’indécis, ça fait beaucoup. Ça augure bien pour un autre éventuel candidat ou pour Mme Plante qui tenterait de reconquérir des électeurs », explique M. Bourque.  

Parmi les noms proposés par les sondeurs, ceux des ministres Mélanie Joly et Pierre Fitzgibbon ainsi que ceux des personnalités du monde des affaires Danièle Henkel et Alexandre Taillefer, sans oublier l’ex-députée Yolande James, suscitent le plus d’intérêt.

Pour quiconque convoite le poste de maire de Montréal, Christian Bourque suggère de miser sur la relance de l’activité économique de la Ville. Il s’agit du dossier qui risque d’avoir le plus d’influence sur le vote. 

« Si Mme Plante ne reprend pas le ballon, elle pourrait perdre si un candidat en fait son cheval de bataille », soutient M. Bourque. 

Si des élections municipales avaient lieu aujourd’hui dans votre ville (Montréal), pour qui auriez-vous l’intention de voter ? Serait-ce pour...

  • Valérie Plante: 20 %            
  • Denis Coderre: 32 %            
  • Un autre candidat: 21 %            
  • NSP / refus: 27 %                         

Quand vous pensez aux élections municipales qui auront lieu dans un an, souhaitez-vous continuer avec l’équipe en place ou souhaitez-vous un changement ?  

  • Continuer avec l’équipe en place: 23 %             
  • Changer d’équipe: 60 %            
  • NSP / Refus: 17 %                         

De manière générale, êtes-vous satisfait ou non du travail effectué par la mairesse de Montréal, Valérie Plante ? *  

  • Très satisfait: 6 %            
  • Plutôt satisfait: 33 %                        

Total satisfait: 39 %  

  • Très insatisfait: 25 %            
  • Plutôt insatisfait: 26 %                        

Total insatisfait: 51 %

* Ne sait pas (NSP) / refus de répondre 10 % 

Quel dossier aura le plus d’influence sur votre vote ?

(Voici les cinq réponses les plus populaires)   

  • La relance de l’activité économique: 23 %            
  • Les projets de transport en commun: 17 %            
  • La gestion de la pandémie de la COVID-19: 13 %            
  • Les projets d’accès routier à la ville ou au centre-ville: 12 %            
  • Les taxes municipales et le budget de la Ville: 8 %                         

Souhaitez-vous que ces personnes se présentent à la mairie ?   

  • OUI | NON   

Denis Coderre, ex-maire 

Photo Chantal Poirier
  • 46 % | 31 %   

Mélanie Joly, ministre 

Photo Chantal Poirier
  • 25 % | 41 %   

Danièle Henkel, femme d’affaires 

Photo courtoisie
  • 23 % | 25 %   

Yolande James, ex-ministre 

Photo Pierre-Paul Poulin
  • 21 % | 25 %   

Alexandre Taillefer, homme d’affaires 

Photo Agence QMI, Caroline Lévesque
  • 21 % | 33 %   

Pierre Fitzgibbon, ministre 

Photo Chantal Poirier
  • 16 % | 33 %   

David Heurtel, ex-ministre 

Photo courtoisie
  • 12 % | 28 %   

Guillaume Lavoie, ex-conseiller municipal 

Photo Agence QMI, Marie Christine Trottier
  • 10 % | 21 %   

Balarama Holness, ex-joueur de football

Photo courtoisie
  • 8 % | 23 %   

Pas une priorité

La prochaine course à la mairie n’est pas un sujet chaud pour le moment, selon Christian Bourque, vice-président chez Léger.

« Présentement, la COVID occupe beaucoup l’esprit des gens. La politique municipale est loin dans les priorités des gens », soutient-il.

Ceci pourrait expliquer que 27 % des personnes sondées n’ont pas répondu à la question sur l’intention de vote et que 34 % n’ont pas répondu à celle sur le candidat qui ferait le meilleur maire. 

Popularité par quartier

C’est dans les quartiers centraux, où Projet Montréal est historiquement plus populaire, que les répondants ont davantage l’intention de voter pour Valérie Plante à la prochaine élection. Elle y récolte 29 % des appuis contre 24 % pour Denis Coderre.

Ce dernier se démarque plus dans l’est et en périphérie, où il va chercher respectivement 37 % et 36 % des intentions de vote. Dans les mêmes secteurs, Mme Plante n’obtient que 13 % et 16 % des appuis. 

L’importance de l’économie

La relance économique de la métropole en raison de la pandémie de COVID-19 risque de peser lourd dans la balance lorsque les Montréalais se retrouveront dans l’isoloir dans un an, puisque 23 % des répondants au sondage affirment que ce sujet sera le dossier qui influencera le plus leur vote. 

« La relance économique, c’est le dossier chaud qu’un candidat pourrait saisir [pour] tenter de marquer des points », soutient Christian Bourque, vice-président de la firme Léger. 


Méthodologie

Sondage web réalisé entre le 31 octobre et le 4 novembre 2020 auprès de 501 résidents de Montréal âgés de 18 ans et plus recrutés aléatoirement. Aux fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 501 répondants aurait une marge d’erreur de 4,4 %, et ce, 19 fois sur 20.