/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Legault songe à fermer les écoles pour un mois durant les Fêtes

Pas question de prolonger l’année scolaire, prévient un syndicat de profs

Coup d'oeil sur cet article

Devant la flambée des cas de COVID-19, François Legault songe à fermer les écoles pour un mois durant la période des Fêtes. Un scénario qui suscite une levée de boucliers dans le réseau scolaire.

• À lire aussi: Levée de boucliers contre une fermeture prolongée des écoles pendant les Fêtes

• À lire aussi: «Trop tôt pour s’engager et trop tôt pour fermer la porte», dit le ministre Roberge

• À lire aussi: COVID-19: 42 nouveaux décès et 1365 cas supplémentaires au Québec

Le premier ministre du Québec, François Legault, a fait le point sur la pandémie, hier, et dit que la situation se détériore, entre autres, dans les écoles.
Photo Stevens Leblanc
Le premier ministre du Québec, François Legault, a fait le point sur la pandémie, hier, et dit que la situation se détériore, entre autres, dans les écoles.

« Les prochaines semaines vont être tough pour les Québécois. On voit que la situation se détériore, entre autres, dans nos écoles », a glissé hier le premier ministre, en conférence de presse sur l’état de propagation du virus.   

  • Écoutez la chronique de Pierre Nantel sur LCN et QUB radio:    

Photo Stevens Leblanc

Le plus récent bilan révèle 1214 classes fermées en raison d’élèves ou de membres du personnel infectés par le virus, un bond de 364 en seulement deux jours.

Une situation qui ne plaît pas à François Legault, qui avait pourtant rejeté le scénario d’un congé de Noël plus long pour les écoliers il y a deux semaines à peine.

Photo Stevens Leblanc

Mais qui dit écoles fermées, dit enfants à surveiller. L’impact sur les parents et leurs employeurs est non négligeable. Le premier ministre assure qu’il en est conscient.

D’ailleurs, il n’a pas exclu de fermer davantage d’entreprises durant cette période.

« Un coach de communication suggérerait de ne pas répondre à cette question hypothétique, a-t-il dit aux journalistes. On regarde différents scénarios, puis, quand on a pris des décisions, le coach nous dit : “C’est à ce moment-là qu’on doit communiquer.” Donc, si j’écoute bien mon coach, malheureusement, je ne répondrai pas à votre question ».

  • Écoutez le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge au micro de Richard Martineau sur QUB radio:

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

La classe en juillet ?

Pour ne pas que les enfants soient pénalisés sur le plan scolaire, François Legault croit qu’on pourrait prolonger les classes plus tard au mois de juin, peut-être même en juillet.

Photo Stevens Leblanc

Or la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) refuse catégoriquement d’envisager cette avenue. « Il n’y aura pas de prolongation de l’année scolaire. Il n’en est pas question », a lancé son président, Sylvain Mallette.

Photo Stevens Leblanc

Il réclame plutôt la mise en place d’un système de dépistage accéléré pour le milieu scolaire et la réduction du nombre d’élèves par classe, afin de ralentir la propagation du virus dans les écoles.

À la Fédération des syndicats de l’enseignement, sa présidente Josée Scalabrini veut consulter ses membres avant de se prononcer, mais déplore qu’encore une fois, de tels scénarios soient discutés derrière des portes closes, sans impliquer les acteurs du réseau. 

« Une des pires solutions »

Du côté de la Fédération des comités de parents du Québec, on considère que la fermeture des écoles pendant un mois représenterait « l’une des pires solutions ». 

Photo Stevens Leblanc

Ce scénario risquerait d’accentuer le retard scolaire, de diminuer la motivation déjà fragile des élèves et d’isoler encore plus des jeunes vulnérables, fait valoir son président, Kévin Roy. 

Photo Stevens Leblanc

Les directions d’école ne voient pas non plus ce scénario d’un bon œil. Nicolas Prévost, président de la Fédération québécoise des directions d’établissements, affirme qu’il faut tout faire pour garder le plus possible les élèves en classe.

Il serait par ailleurs irréaliste de penser que tous les enfants pourraient suivre des cours en ligne pendant une semaine ou deux à partir de la maison.

« On n’est pas prêt à passer à l’enseignement à distance partout », affirme-t-il. Dans certaines régions, les commandes de matériel informatique n’ont pas encore été livrées.

  

  • Écoutez le président de la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement (FQDE), Nicolas Prévost, sur QUB radio:   

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres